RMC Sport

Dallard : « On n’est pas très optimistes »

Jérôme Fernandez

Jérôme Fernandez - -

Coup dur pour le Fenix de Toulouse : son capitaine Jérôme Fernandez s’est sérieusement blessé à la main droite lors du Championnat d’Asie des clubs au Qatar. Une blessure que son président, Philippe Dallard, juge compliquée.

Philippe, en savez-vous plus sur la blessure de Jérôme Fernandez ?

Il fait les premiers examens ce mercredi soir. Il a rendez-vous jeudi avec le chirurgien qui s’occupe des joueurs du club donc on en saura un peu plus. A priori, le premier diagnostic n’est pas très positif. A la fin du match, on lui a posé une attelle. Il s’est fait ça sur un contre. Il a arrêté de jouer tout de suite. On n’est pas très optimistes sur cette blessure.

Peut-on craindre qu'il soit forfait pour l'Euro (du 12 au 26 janvier au Danemark) ?

Je n’en sais rien. Il faut laisser faire les médecins. Il y a un laps de temps assez court. Après on sait que ce genre de blessure à la main, c’est toujours compliqué. Si c’est vraiment une fracture, l’indisponibilité est assez longue.

C'est une vraie tuile pour Toulouse...

D’abord pour lui. Je pense vraiment à Jérôme qui revenait très bien depuis sa blessure l’an dernier. Il a prouvé qu’il était en forme avec les Toulousains et l’équipe de France. Il se blesse sur le dernier match, au dernier moment alors qu’il devait jouer jeudi face à Nantes, dans une salle comble, devant 3500 ou 4000 personnes. Il était vraiment prêt physiquement et prêt dans sa tête. C’est vrai que c’est aussi une tuile pour le groupe parce que son absence n’est jamais neutre, notamment pour l’adversaire, parce qu’il pèse beaucoup sur la défense. Cette blessure vient annihiler toute une partie du travail qu’on avait fait en avant-saison donc on est un peu dans le dur.

Regrettez-vous le prêt de Jérôme Fernandez ?

Si j’avais su que Jérôme se blesserait... On connaissait le deal pour le prêt de Jérôme Fernandez lors de cet intermède au Qatar. Ce deal a été fait avant mon arrivée. J’ai vocation à respecter les engagements. Jérôme est intégré à la ville, au club et j’ai envie qu’il puisse suivre son chemin à mes côtés pour nous amener son expertise. L’intérêt, c’était de voir ce qui se faisait autour du hand à l’étranger parce que l’économie du hand en France est un peu compliquée. Jérôme était en mission. Il est aussi allé là-bas pour jouer et honorer le contrat qu’on avait passé. On ne revient jamais sur un deal.

Culpabilisez-vous par rapport à l'équipe de France ?

Non parce que la vie est bien plus grave. Nous avons eu des déboires plus graves dans le club que celui-ci. Ça reste du sport. C’est vrai qu’on peut avoir des regrets compte tenu de sa blessure mais ça aurait pu arriver chez lui ou à l’entrainement.

A lire aussi :

>> Fernandez quasi forfait pour l’Euro

>> Les Experts valident leur billet

>> Toulouse : Pige au Liban pour Fernandez

Propos recueillis par W.T