RMC Sport

Des Experts en manque de repères

Nikola Karabatic

Nikola Karabatic - -

Les Bleus, pour leur entrée en lice dans la 2e étape de la Golden League, ont signé une victoire très laborieuse face au Qatar (29-23). L’intégration des nouveaux est encore en rodage, ce qui n’est pas de nature à inquiéter Claude Onesta.

L’Euro 2014 de handball au Danemark commence dans 8 jours. Un laps de temps très court ou très long, selon le point de vue. Pour les Bleus, il s’agira d’optimiser ce temps au maximum. Car à quasiment une semaine du grand rendez-vous continental, les Experts sont encore en rodage. La preuve ? Leur victoire très, très poussive face au Qatar, ce samedi (29-23), lors de la 1ère journée de la 2e étape de la Golden League, sorte de grand oral préparatoire à l’Euro. Longtemps accrochés par les protégés de Valero Rivera, champion du monde en 2013 avec l’Espagne, les Tricolores ne se sont finalement détachés qu’à un quart d’heure de la fin.

« Il y en a qui disent que plus c’est long, plus c’est bon, a commenté avec le sourire Claude Onesta. C’est vrai que ce n’était pas un match qui va rester dans les annales. La fin était plus intéressante que le début. » Certes, mais on attend forcément mieux de ses hommes. Ce que ne conteste pas le sélectionneur français. Mais qui rappelle à juste titre qu’avec les nombreuses blessures et convalescences qui touchent son groupe – à l’image de l’habituel capitaine, Jérôme Fernandez (main) encore incertain et Thierry Omeyer également touché – il n’a pas d’autre choix que de lancer les jeunes dans le grand bain et de les confronter à la compétition. « Il faut aussi comprendre que cette équipe est en préparation, poursuit Onesta. Qu’elle se projette sur des matches qui vont se succéder et nécessiter à chaque fois du réglage. Je me suis quand même forcé à donner de la continuité et de la durée aux options qu’on avait choisi avant le match. Je ne me suis pas précipité pour remettre l’équipe-type. On va enchainer quatre matches de préparation. Il faut aussi que les autres se libèrent. »

Onesta : « S'évaluer sans s'affoler »

Justement, comment ces derniers s’en sont-ils sortis ? « Franchement aujourd’hui, ils ont tous fait de bonnes prestations », juge Luc Abalo. Des propos qui devraient ravir les intéressés et notamment Vincent Gérard, qui a partagé le but tricolore avec Cyril Dumoulin. « Je ne pense pas qu’il y aura un numéro un ou un numéro deux, a confié ce dernier. Il y a juste un poste où il faut remplacer Thierry Omeyer, ce qui est quasiment infaisable, donc il faut que chacun de nous deux soit performant à chaque match, et ce soir, je pense que les deux ont été plutôt performants, donc c’est plutôt bien pour l’équipe. »

Il faudra faire aussi bien, même bien mieux, ce dimanche, contre le Danemark. L’ogre de cette Golden League. Le pays hôte et grand favori de SON Euro. Pas de quoi perturber outre mesure Onesta. « Je ne suis pas inquiet. Les joueurs vont sûrement s’investir plus sur ce match-là. C’est un véritable repère pour nous. Mais ce n’est pas non plus la finale de l’Euro. Le Danemark est véritablement le grand favori de cet Euro. Il sera déjà dans une dynamique forte. On va pouvoir s’évaluer mais sans s’affoler. Il reste trop peu de temps pour tirer des enseignements trop rapides et ne pas utiliser ces jours qui nous apporteront beaucoup. » L’heure est à l’étude. Pas encore à la conclusion.

A lire aussi :

>> Roiné, le Français qui joue pour le Qatar

>> Fernandez : « On a moins de marge qu’avant »

>> L'actu du hand

La rédaction