RMC Sport

Handball : que vaut Florent Manaudou, peut-il devenir pro ? Jérôme Fernandez répond à toutes les questions

-

- - AFP

Florent Manaudou s’entraîne actuellement avec le club de handball d’Aix-en-Provence. A 25 ans, il vient d’annoncer qu’il mettait sa carrière de nageur entre parenthèse pour se consacrer à sa nouvelle discipline. Mais a-t-il les moyens d’y arriver ? Peut-il prétendre à jouer au haut niveau ? Interrogé par RMC Sport, Jérôme Fernandez, l’entraîneur d’Aix, apporte un éclairage précieux.

Florent Manaudou est maintenant un handballeur. Après avoir évoqué son attirance pour ce sport durant l’été, le nageur de 25 ans a franchi le pas en rejoignant le club d’Aix-en-Provence. Le champion olympique 2012 a même annoncé ce lundi qu’il mettait sa carrière de nageur entre parenthèses pour se concentrer sur son nouveau challenge. Mais est-il en capacité de le relever ? Quel niveau a-t-il ? Peut-il vraiment percer en première division ou même prétendre un jour à l’équipe de France ? RMC Sport a posé toutes ces questions à Jérôme Fernandez, le coach d’Aix et ancien capitaine des Experts, à l’origine de sa venue.

>> Handball : Florent Manaudou a commencé à s'entraîner avec Aix-en-Provence

Pourquoi Florent Manaudou s’entraîne avec l’équipe d’Aix-en-Provence ?

« Lors des JO cet été, Florent a exprimé dans la presse son envie de pratiquer le handball. En rentrant de Rio, je l’ai croisé dans l’avion de Paris à Marseille. On a échangé nos numéros. Je lui ai dit que ça me ferait plaisir de l’aider. La proximité géographique entre Aix et Marseille fait que c’est plus facile pour lui de venir s’entraîner chez nous. Donc on s’est recontacté, on a mangé ensemble, on s’est mis d’accord pour faire un petit essai et peut-être mettre quelque chose en place après. »

Comment s’est passé son essai ?

« Florent est venu il y a une dizaine de jours faire cet essai individualisé avec moi, pour avoir un peu ses aptitudes de handballeur. J’ai vite vu qu’il n’était pas prêt physiquement à faire du handball en opposition. Ça serait trop dangereux pour ses chevilles et ses genoux. Pour l’instant, il n’a pas le niveau de jeu pour s’entraîner avec l’équipe première d’Aix-en-Provence. Ça serait risqué pour son intégrité physique. Parce que même s’il est grand et costaud en haut du corps, au niveau des membres inférieurs, il n’est pas du tout prêt à pratiquer le handball. »

Quand sera-t-il au point physiquement ?

« On a convenu de mettre en place un plan d’entraînement physique pour le préparer à la pratique de notre discipline. Je pense qu’en six à huit semaines, avec un bon travail de musculation et de motricité, il sera prêt pour faire des entraînements de handball. Quand il incorporera le travail collectif, ce sera avec l’équipe réserve. Parce que ça fait très longtemps qu’il n’a pas pratiqué. »

>> VIDEO - Laure Manaudou lève le voile sur sa relation avec son frère Florent 

Quel est son niveau de handballeur ?

« Il a de belles aptitudes au niveau de sa gestuelle, pour la passe ou pour le shoot. C’est quelqu’un qui est costaud du haut corps donc il peut déjà tirer très fort alors qu’il ne s’est pas encore entraîné. Donc je me dis qu’avec un travail spécifique et ses qualités athlétiques, ça peut devenir un bel athlète pour le handball. Pour l’instant, je ne connais pas son réel niveau de handballeur puisqu’on n’a pas fait d’opposition ou de jeu collectif. C’est un peu tôt pour parler de ça (…) Je le vois essentiellement sur le poste d’arrière gauche, avec des vraies belles qualités de tireur. Après, il faut voir. Si vraiment il apprend vite, c’est ce qui déterminera son niveau de pratique. »

Peut-il devenir un jour professionnel ?

Les choses se font petit à petit. Dans le sport collectif, il faut du temps. Ça, Florent le sait très bien. Il a bien compris qu’il faudrait beaucoup d’heures d’entraînement pour rattraper le temps et devenir le meilleur handballeur possible. Mais sa volonté, ce n’est pas forcément d’être professionnel ou en équipe de France. Il veut pratiquer le handball comme lorsqu’il était enfant, parce que c’est quelque chose qu’il adorait faire. Il a envie de voir à quel niveau il peut arriver. Il y a beaucoup de travail. Après, ça dépendra de lui, de sa vitesse d’apprentissage. Très sincèrement, je ne peux rien garantir par rapport à ça. C’est un garçon qui a sûrement des capacités de travail au-dessus de la moyenne. Et s’il est aussi passionné que ce que j’ai ressenti lors de nos discussions, il peut apprendre très vite et peut-être un jour jouer à un niveau professionnel. Mais c’est bien trop tôt pour le dire. »

Comment a-t-il été accueilli par le vestiaire ?

« Il y a beaucoup de curiosité. Les joueurs étaient contents de pouvoir le rencontrer, le côtoyer. Florent est quelqu’un qui a cette fibre du sport co. Il aime être avec d’autres sportifs, rigoler, discuter. Il a été très bien accepté par rapport à ça. Les joueurs sont contents de côtoyer un champion olympique. Tout le monde l’a pris avec bonne humeur. En le voyant pratiquer, ils ont aussi vite compris qu’il n’était pas apte à jouer avec l’équipe première pour l’instant... »

Va-t-il signer un contrat avec Aix ?

« On n’a pas parlé de ça. Pour l’instant, on en est juste à lui offrir nos services pour pouvoir progresser le plus vite possible. Les joueurs de l’équipe réserve n’ont pas de salaire. Sachant qu’aujourd’hui, il n’a pas le niveau pour jouer avec l’équipe réserve, je ne vois pas comment on pourrait mettre en place un contrat de travail avec rémunération. »

Est-ce aussi une opération médiatique ?

« C’est sûr que ça fait beaucoup parler du club. Mais ce n’est pas quelque chose qu’on a voulu. C’est vraiment parce qu’on était proches géographiquement que les choses se sont faites. Si on avait été à 300km, on ne lui aurait pas proposé de venir s’entraîner avec nous. Mais c’est vrai que ça fait plaisir de mettre un coup de projecteur sur notre projet qui est assez récent et qui a besoin d’un petit coup de pouce médiatique. »

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur