RMC Sport

Karabatic retrouve la tunique bleue

Nikola Karabatic

Nikola Karabatic - -

A peine réintégré dans l’effectif de Montpellier, Nikola Karabatic vient également d’être rappelé en équipe de France. Un coup double pour l’As des Experts.

Un retour en grâce. L’idole du handball français se souviendra longtemps de ce 30 octobre 2012. Après la levée de son contrôle judiciaire le 25 octobre dernier, Nikola Karabatic, toujours mis en examen comme quatre de ses camarades du MAHB pour escroquerie dans l'affaire des soupçons de match truqué sur fonds de paris suspects (le match Cesson-Montpellier du 12 mai dernier), était convoqué par son président et son entraîneur ce mardi.

Deux options s’offraient à lui : une lettre synonyme de convocation préalable à un licenciement ou bien la réintégration dans l’effectif montpelliérain. Ses dénégations persistantes lui ont permis un retour dans le groupe. Tout comme Issam Tej, mais au contraire de son frère Luka et de Primoz Prost, coupables eux d’avoir parié. Pendant que Rémy Lévy, le président, se montrait prudent sur la suite des évènements à venir, Patrice Canayer embrayait le pas, semblant contre faire mauvaise fortune bon cœur, mais se félicitant de pouvoir compter sur un support de poids bien utile pour un MAHB dont la saison est d’ores et déjà plombée.

Onesta : « Je l’ai senti psychologiquement très bien »

 Mais, plus fort encore, Nikola Karabatic apprenait dans l’après-midi qu’il était convoqué avec l’équipe de France. La fin de son arrêt de travail était la condition sine qua non pour un retour en Bleu. Dans l’ensemble du camp français, on ne pouvait que se réjouir de cette nouvelle. A commencer par Claude Onesta, le sélectionneur. « Je compte voir dans quel état il est, comment il se porte, quel est son état de performance. Il m’a dit s’être entrainé, avoir couru et être en bonne santé physique. Je l’ai senti psychologiquement très bien. » Ce retour « surprise » comble Didier Dinart : « C’est toujours très plaisant d’avoir le meilleur joueur du monde à nos côtés. C’est un ami, je l’ai eu au téléphone. Il a hâte de rejouer, c’est normal, le handball c’est sa profession. Il a hâte de retrouver le groupe. »

Nikola Karabatic n’a également pas été oublié Outre-Rhin. « Les coéquipiers de Kiel ont posé quelques questions, ils ont demandé des nouvelles de Nikola. Il a marqué des gens et il y a encore des amis », confiait Thierry Omeyer. A court de compétition, il n’est cependant pas acquis que l’arrière gauche ou demi-centre débute jeudi à Rouen face à la Lituanie ce match qualificatif pour l’Euro 2014. Mais ce bol d’oxygène pourrait être salvateur pour un joueur, longtemps montré du doigt et dont les derniers jours se sont apparentés à un long chemin de croix.

Jean Rioufol avec JL à Montpellier et CG à Rouen