RMC Sport

Karaboué : « Si ça se termine comme par le passé… »

Daouda Karaboué

Daouda Karaboué - -

Décisif samedi soir pour l’équipe de France, le gardien des Experts Daouda Karaboué reconnait avoir galéré avec ses coéquipiers face à la Tunisie (30-27). Mais il ne s’inquiète pas de la suite de la compétition pour son équipe, opposée dimanche au Monténégro (19h30).

Daouda, vous vous êtes fait un peu peur ce samedi soir face à la Tunisie (30-27)...

On a eu très peu de temps pour la préparation. Même si certains d’entre nous étaient arrêtés, on a eu très peu de temps pour se préparer correctement. Les débuts de compétition sont toujours plutôt difficiles à aborder. On sait qu’en général, ce n’est pas vraiment notre fort. Si ça termine comme par le passé, personnellement, moi ça me va.

L’année 2012 a été marquée par le titre olympique à Londres mais aussi l’affaire des paris suspects. Est-ce que désormais tout cela appartient au passé ?

On a un groupe excellent, qui se concentre sur ses objectifs communs. Chacun d’entre nous a envie de participer à l’histoire qu’est en train d’écrire notre nation en handball. On n’a pas le temps de se disperser par rapport aux vieux démons qu’il peut y avoir autour de nous. On se concentre sur les résultats à atteindre. Ça a commencé par une victoire sur la Tunisie. Ça a été difficile, un peu poussif, mais c’est la victoire qu’il faut retenir.

C’est peut-être ce qu’il vous faut pour monter en puissance dans cette compétition, non ?

Ce genre de matches nous permet aussi de travailler, oui. On a la chance d’avoir un grand banc qui nous permet de prendre des risques et de tester certaine choses. C’est vrai, on a ramé. Moi aussi, pour rentrer dans la partie. Mais on va retenir les points forts et les choses positives autour de ce match. C’est ce qui va nous permettre d’avancer et de hisser notre niveau de jeu. Car on sera attendus (sourires).