RMC Sport

Les blessés ont toujours tort

Michaël Guigou

Michaël Guigou - -

Les trois blessés montpelliérains, Michaël Guigou en tête, devraient être prêts pour l’Euro en Serbie (15-29). Mais avec un stage à Capbreton qui prend fin ce week-end et un premier match contre l’Espagne, Claude Onesta ne va pas faire de sentiment.

 « Chaque jour qui passe éloigne ceux qui sont blessés de l'aventure, parce qu'elle se construit sans eux. » Les propos du sélectionneur, Claude Onesta, ne vont pas forcément faire plaisir aux blessés montpelliérains qui espèrent un ticket pour l’Euro serbe qui débute le 15 janvier. Les ailiers gauche Michaël Guigou (pubalgie) et Samuel Honrubia (lésion musculaire) ainsi que l’arrière William Accambray (luxation auriculaire) sont engagés dans une course contre-la-montre pour prendre le train bleu avant Belgrade. « J’attends impatiemment de reprendre le hand, j’ai fait une grosse prépa physique à Noël, je me sens d’attaque, j’attends le feu vert », explique Guigou à RMC Sport. Guigou et Accambray ont retouché le ballon mercredi, mais rien ne dit qu’ils feront partie des premiers choix de Claude Onesta. « On sait qu'ils font tous les efforts possibles à Montpellier mais la vie d'équipe ne peut pas se dérouler à Montpellier », a lâché le sélectionneur.

Pour la quatrième année consécutive à Capbreton, le rassemblement des Experts devait mettre l’accent sur la récupération. Au lieu de quoi, les blessures ont obligé Onesta à travailler les automatismes avec les remplaçants, notamment les ailiers gauche Baptiste Butto et Kentin Mahé. « Quand on voit la qualité du travail depuis le début du stage, on comprend que le hand n'est pas qu’une question d'état physique, constate le Toulousain. C’est aussi de l’organisation technique et tactique. » Pas sûr de voir Guigou, qui aura 30 ans au lendemain de la finale de l’Euro, dans un autre rôle que celui de joker.

L’Espagne d’entrée de jeu

Pressée, l’équipe de France n’aura pas de temps de gamberger avant l’Euro. Deux matches amicaux contre la Norvège le 10 janvier (à Toulouse) et le 12 janvier (à Paris), et les Bleus s’envoleront pour la Serbie, où ils défieront l’Espagne le 16 janvier. Un adversaire qui leur a donné du fil à retordre au Mondial 2011 (28-28) et à l’Euro 2010 (24-24), ajouté à la Russie et à la Hongrie dans un groupe C qui s’annonce relevé. « Quinze jours de préparation et pratiquement un match déterminant d’entrée de jeu… Il va falloir être tout de suite opérationnel », pronostique Onesta.

Le titre de l'encadré ici

Le programme de préparation des Bleus|||

Lundi 2 au dimanche 8 janvier : stage à Capbreton
Dimanche 8 janvier : transfert vers Toulouse
Mardi 10 janvier à 20h à Toulouse : Match amical France-Norvège
Mercredi 11 janvier : transfert vers Paris
Jeudi 12 janvier à 21h à Paris : Match amical France-Norvège
Samedi 14 janvier : départ pour la Serbie
Lundi 16 janvier : Premier match de l’Euro face à l’Espagne (Groupe C)