RMC Sport

Les Experts au Panthéon des sportifs français ?

L'arrière des Bleus sera en première ligne face à la Croatie, ce dimanche à partir de 17 heures.

L'arrière des Bleus sera en première ligne face à la Croatie, ce dimanche à partir de 17 heures. - -

Les Bleus de Claude Onesta ont l’occasion face à la Croatie de réaliser le premier doublé titre olympique-titre mondial de leur histoire.

Le France-Croatie d'aujourd'hui, c'est un peu, toutes proportions gardées, l'équivalent de France-Brésil lors du Mondial 1998. Autrement dit l'ultime affiche tant espérée, aussi bien par le public que par les principaux acteurs. Parvenir en finale face à la Croatie est un joli exploit pour les Français, cinq mois seulement après avoir remporté les JO de Pékin. A Zagreb, les « Experts » auront l'occasion de réaliser un doublé historique, à savoir titre olympique et couronne mondiale, que seules la Yougoslavie (1984, 1986) et la CEI (1992,93) ont pour le moment réalisé. La Croatie avait réalisé la même performance en 2004, mais en sens inverse. « Un titre olympique, c'est ce qu'il y a de plus beau dans la vie d'un sportif. Des finales de championnat du monde, on n'a pas l'occasion d'en jouer souvent... », résume Nikola Karabatic.

« Il n'y a plus qu'à espérer que ce sera fair-play »

Sur le chemin les menant à leur troisième sacre mondial (1995, 2001), les voilà face à leur rival le plus sérieux de ces dernières années. « Ce sont ceux qui nous résistent le mieux et nous sommes ceux qui leur résistons le mieux », confie Claude Onesta. Si ses Bleus sont favoris, compte-tenu de leur parcours convaincant en Croatie - « On a l'impression que tout s'est déroulé sur un tapis » (Karabatic), le technicien tricolore devra composer avec quelques données.

Les deux derniers Mondiaux organisés chez un prétendant en titre (France en 2001, Allemagne en 2007) ont accouché d'une victoire du pays hôte. Autant dire qu'avec 15 000 supporters acquis à leur cause, les joueurs croates, défaits à deux reprises par les Bleus lors des derniers JO, feront tout à Zagreb pour inverser la tendance et perpétuer la tradition. « On sait comment ça se passe et il n'y a plus qu'à espérer que ce sera fair-play », confie Karabatic, faisant référence à l'arbitrage de la demi-finale du Mondial 2007 perdue face à l'Allemagne. Avant d'ajouter : « On a écrasé nos adversaires sur le terrain, mais c'est surtout dans les têtes que ça s'est passé ». Mentalement, les Bleus sont déjà dans leur finale et avec le retour de Didier Dinart en défense, leur confiance est accrue. Et puis... Zagreb n'est-elle pas une ville qui porte chance au camp tricolore ? En 2003, leurs homologues féminines y avaient remporté le titre mondial. Une belle coïncidence ?

Le groupe de la France :

Gardiens: Thierry Omeyer, Daouda Karaboué.
Arrières et demi-centre: Nikola Karabatic, Daniel Narcisse, Jérôme Fernandez, Didier Dinart, Guillaume Gille, Franck Junillon, Sébastien Bosquet, Joël Abati
Ailiers: Luc Abalo, Michaël Guigou, Sébastien Ostertag, Guillaume Joli
Pivots: Cédric Soraindho, Christophe Kempé

Le groupe de la Croatie :

Gardiens: Mirko Alilovic, Venio Losert
Arrières et demi-centres: Ivano Balic, Petar Metlicic, Domagoj Duvnjak, Blazenko Lackovic, Marko Kopljar, Jakov Gojun, Denis Spojlaric, Tonci Valcic, Josip Valcic
Ailiers: Zlatko Horvat, Ivan Cupic, Mateo Hrvatin, Goran Sprem
Pivot: Igor Vori

La rédaction - Alix Dulac