RMC Sport

Ligue des champions: sorti dès le premier tour, Montpellier dit adieu à son titre

Obligé de s'imposer pour se qualifier pour les huitièmes de finale, après un début de campagne européenne catastrophique, le MHB s'est incliné samedi (33-27) face au Vardar Skopje lors de la 14e et dernière journée de la phase de groupes.

Le MHB tombe de son trône. Tenant du titre, Montpellier a été éliminé samedi de la Ligue des champions dès le premier tour après sa défaite (33-27) face au Vardar Skopje, en Macédoine, lors de la 14e et dernière journée de la phase de groupes. C'est la première fois que le champion d'Europe en titre ne passe pas la phase de groupe de la compétition reine. Les joueurs de Patrice Canayer étaient obligés de s'imposer pour se qualifier pour les huitièmes de finale, après un début de campagne européenne catastrophique avec cinq défaites et un match nul pour commencer. Et la rencontre a tourné à un résumé accéléré en 60 minutes de la saison européenne des Héraultais.

Un début raté, un retour pour retrouver de l'espoir et puis finalement une défaite pour l'élimination. Contre le Vardar, vainqueur de la Ligue des champions 2017, les Montpelliérains ont pris le pire départ possible: en encaissant un sévère 5-0 inaugural et ont perdu leur arrière gauche Mohamed Soussi, exclu après moins de deux minutes. Impuissant en attaque avec un premier but après plus de huit minutes, le MHB a coulé pendant vingt minutes, un écart de niveau déjà mis en lumière la semaine dernière avec la défaite contre Barcelone (36-28). Les réveils cumulés de Melvyn Richardson, Baptiste Bonnefond et Vid Kavticnik, ainsi que la bonne rentrée de Nicolas Portner dans les buts ont permis de limiter la casse à la pause.

Plus que deux représentants français

Revenus furtivement à un but en début de seconde période, ils n'ont rien pu faire et ont rendu les armes assez rapidement. La défaite concédée contre les Suédois de Kristianstad (31-30) à domicile fin novembre aura finalement coûté très cher aux Montpelliérains dans la course à l'un des six tickets qualificatifs pour la phase finale.

Montpellier était placé dans une poule très compliquée, avec les quatre derniers vainqueurs de la Ligue des champions: Barcelone (2015), Kielce (2016), Vardar Skopje (2017) et donc le MHB (2018). Un an après le Final Four triomphal et le triplé historique (Montpellier devant Nantes et le PSG), il n'y aura donc que deux représentants français dans la phase finale: Nantes en 8es, et le PSG, premier de son groupe et déjà qualifié pour les quarts.

Sur le plan national, les coéquipiers de Valentin Porte sont déjà distancés, avec quatre points de retard sur le PSG, alors qu'ils n'ont plus remporté le titre de champion de France depuis 2012. Ils affronteront le PSG en quarts de finale de la Coupe de France la semaine prochaine et sont en demi-finales de la Coupe de la Ligue.

RR avec AFP