RMC Sport

Mahrach : « Ça va être très compliqué… »

Pour l’avocat Me Mahrach, « ça va être très compliqué… »

Pour l’avocat Me Mahrach, « ça va être très compliqué… » - -

Avocat au barreau de Paris, expert en droit du sport, Redouane Mahrach décrypte l’affaire des paris suspects des handballeurs de Montpellier. « Il va y avoir un débat juridique très approfondi », promet le magistrat.

Me Mahrach, que vous inspire cette histoire ?

C’est une histoire fâcheuse qui donne une mauvaise image du sport professionnel. Le handball, qui était en plein essor, n’avait pas besoin d’être éclaboussé par une telle affaire. Il va falloir surveiller de très près les suites à donner de l’enquête, les suites pénales et disciplinaires.

Qui pourrait être visé par l’enquête en cours ?

Rappelons d’abord qu’il y a présomption d’innocence. Mais s’il devait y avoir fautif, ce serait les joueurs et leur entourage. Le club, lui, pourrait subir des sanctions disciplinaires.

Peut-on parler de corruption ?

Je ne pense pas. Il faudrait qu’il y ait un acteur externe qui vienne remettre un avantage financier ou en nature pour inciter un joueur ou un membre du club à modifier son comportement sur le terrain. Or là, ce serai plutôt les joueurs qui auraient spontanément modifié leur comportement en vue de bénéficier des avantages du pari.

Comment qualifier l’infraction, si elle devait être avérée ?

On pourrait imaginer qu’il s’agisse d’une infraction d’escroquerie, d’ailleurs le procureur a visé ce chef d’inculpation dans ses poursuites (« corruption sportive, escroquerie et recel d’escroquerie », ndlr). La loi spécifique de février 2012 a été faite pour lutter contre la corruption de bande organisée pour qu’un joueur modifie son comportement. Dans le cas de Montpellier, ça va être très compliqué de statuer, il va y avoir un débat juridique très approfondi.

Que risquent les joueurs ?

D’un point de vue pénal, l’escroquerie, c’est 5 ans d’emprisonnement et 375 000 euros d’amende. L’infraction de paris illégaux est de 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. D’un point de vue disciplinaire, les joueurs encourent des sanctions qui peuvent aller du simple blâme jusqu’à la radiation à vie. Le club de Montpellier risque également des sanctions qui vont du blâme, au retrait de points ou de titre, jusqu’à la rétrogradation. Mais on n’est pas du tout à ce stade-là, et je n’imagine pas que le club de Montpellier ait pu, d’une manière ou d’une autre, participer activement ou passivement à une telle infraction.

Les paris sportifs sont-ils une menace pour le sport ?

C’est une aubaine pour l’économie du sport, un financement nouveau. Mais l’appât du gain pourrait gangréner le milieu sportif. Pour autant, je ne vois pas les paris condamner le sport professionnel. 

Propos recueillis par Jérôme Sillon