RMC Sport

Mondial : La France en roue libre

Paule Baudoin

Paule Baudoin - -

Une nouvelle fois confrontée à une modeste équipe, l’équipe de France n’a connu aucun problème pour venir à bout de la République dominicaine (27-10), ce dimanche lors de la deuxième journée du Mondial féminin.

L’exercice est éculé mais bel et bien nécessaire. Encore faut-il le relever sans dommage. Pour son deuxième match de rodage au championnat du monde, l’équipe de France féminine de handball n’a pas fait de détails face à la République dominicaine (27-10), ce dimanche à la Hala Pionir de Belgrade. Pas transcendantes la veille contre le Congo (31-13), où le sélectionneur Alain Portes avait senti de la « crispation », mais efficaces, les Bleues ont largement dominé des adversaires qui connaissent là leur deuxième Mondial. Trop peu de vécu donc pour espérer faire vaciller des Françaises sûres de leur force, à défaut de se révéler brillantes techniquement. Emmenée par une Allison Pineau très en verve, d’ailleurs déjà éblouissante contre les Congolaises, elles ont fait étalage d’une belle maîtrise collective.

Deroin, Kamto Njitam et Lacrabère ont notamment facilité la tâche, marquant chacune deux fois en première période et permettant de déjà creuser l’écart (10-4). Des fulgurances qui sont venues occulter quelques fautes techniques. Sans doute gênées par l’absence de rythme lors de la rencontre, les Françaises ont, pour la majeure partie du temps, créé la différence en contre. En face, les joueuses de Miroslav Vujasinovic ne possédaient que trop peu d’arguments pour réellement se mettre en évidence. A plusieurs reprises, les Dominicaines ont tenté d’évoluer en attaque placée mais ont peiné lorsqu’il s’agissait de trouver les décalages requis. 

Portes : « Notre mondial commencera mardi »

Davantage appliquées en seconde période, les Bleues n’ont jamais relâché leur étreinte. Une domination qui a leur permis de terminer en roue libre la rencontre, grâce notamment à Paule Baudoin. L’ailière gauche de Metz a brillé en terminant meilleure buteuse avec sept réalisations au compteur. Un succès qui permet à la France de rejoindre le Monténégro, large vainqueur face à la République démocratique du Congo (9-35), en tête du groupe A. Mais, aussi, de se rassurer avant des échéances d’un tout autre calibre. « Notre mondial commencera mardi », a même concédé Alain Portes. Mardi, se présenteront les Pays-Bas, concurrents directs à une qualification tant désirée dans le camp tricolore.

Lire aussi : 

>> Mondial : Une première sans fausse note pour les Bleues

>> Mondial : Les Bleues en opération reconstruction

>> Toute l'actualité du handball

R.D.