RMC Sport

Omeyer-Narcisse : « En profiter un maximum avec les Experts »

Daniel Narcisse et Thierry Omeyer

Daniel Narcisse et Thierry Omeyer - -

Invités du Moscato Show sur l’antenne de RMC, Daniel Narcisse et Thierry Omeyer ont confié leur souhait de continuer à jouer et gagner avec l’équipe de France de handball. Avant de retrouver en club les parquets français dès la saison prochaine.

Daniel Narcisse, Thierry Omeyer, c’est toujours un plaisir d’être reçu à l’Elysée par le président de la République.

Daniel Narcisse : C’est vraiment sympa parce qu’après les Jeux avec Thierry, on a dû rentrer très vite dans notre club (Kiel). Malheureusement on n’a pas eu la chance de faire trop la fête avec les Français et nos potes. Ça nous a fait très plaisir de nous revoir. Le président avait l’air sympa, détendu. C’est un homme normal.
Thierry Omeyer : A chaque fois, c’est spécial d’aller à l’Elysée et rencontrer le président. On a pris beaucoup de photos. On était rassemblés avec les Paralympiques et c’est toujours sympa de se retrouver à l’Elysée un mois après les Jeux. Ça nous replonge dans l’atmosphère des Jeux.

Après votre nouveau titre olympique, vous êtes-vous déjà projetés sur la suite de votre carrière avec l’équipe de France ?

T.O. : Il nous reste forcément moins d’années que par le passé. On a envie d’en profiter un maximum avec notre belle équipe. Et puis, tant qu’on montre que nous sommes au niveau, il n’y a pas de raison de s’arrêter… même avec les cheveux blancs en plus (rires) !
D.N. : Moi, je prendrai ma retraite quand Thierry Omeyer arrêtera ! Je dis toujours que « Titi » sera le dernier à arrêter parce que dans ses cages, il peut jouer jusqu’à 45 ans. Il ne court pas et il n’a que 3 mètres carré à faire sur le terrain (rires).

Narcisse : « Je réfléchis à un retour en France »

Que vous inspire l’arrivée du PSG handball dans le championnat de France ?

T.O. : C’est une très bonne chose d’avoir un grand club dans la capitale. Une belle équipe s’est montée, ça va rendre le championnat très intéressant sportivement et pour son image. Entre Montpellier, Paris et même Nantes, Chambéry et Dunkerque, ça va être très intéressant.
D.N. : Le PSG ne m’a pas vraiment contacté même si quand je lis les journaux, j’ai été appelé par toutes les équipes du monde entier ! En tout cas, c’est une très belle équipe.

Songez-vous à un retour en France dans les saisons à venir ?

D.N. : On a une belle saison à faire avec Kiel en essayant de jouer sur tous les tableaux. Ça va être difficile parce qu’on a déjà perdu un point en championnat contre Berlin. Mais c’est vrai qu’un retour en France, j’y réfléchis plus sérieusement. A Kiel, on a déjà de belles années derrière nous donc jouer à nouveau pour un club en France, c’est un de mes souhaits.
T.O. : Je termine ma dernière année de contrat avec Kiel et ensuite, je rentre en France avec Montpellier dès la saison prochaine (le gardien des Experts a signé pour 3 ans chez le champion de France en titre).