RMC Sport

Paris truqués : des révélations troublantes pour Montpellier

Montpellier, champion de France de handball 2012

Montpellier, champion de France de handball 2012 - -

L'étau se resserre autour de certains joueurs du club héraultais. Deux compagnes sont mises en cause ainsi qu'un "proche". Un cadre de l'équipe est nommément cité.

L’histoire des paris truqués autour du Montpellier handball n’a semble-t-elle pas livré tous ses secrets. Et si Patrick Canayer, l’entraîneur des champions de France, a été entendu par les enquêteurs, une dizaine de ses joueurs pourraient suivre. Actuellement en Allemagne pour disputer un match de Ligue des champions, il a expliqué mercredi vivre "une épreuve difficile." Ce n’est peut-être que le début.

Le quotidien régional Midi Libre révèle ce matin qu’un étudiant "sans grandes ressources mais proche des joueurs" aurait parié la coquette somme de 10.000 euros. Le tout sur un pari que tout le monde s’accorde à juger incertain. Daniel Costantini sur RMC parle même d’un "match en bois." Une compagne de joueur aurait aussi déposé plusieurs liasses de billets dans des bureaux de tabac avoisinant son domicile.

La somme de 80.000 euros est évoquée dans ce scandale pour un gain approchant les 200.000 euros.

Le frère de Nikola Karabatic impliqué ?

L’autre révélation de l’affaire est racontée sur son blog par le journaliste Patrick Montel. "Dans un bar parisien, en mai dernier, une blonde au physique de mannequin aurait déposé 4.500 euros en liquide [...] La jolie blonde a parié sur le score à la pause d'une rencontre ordinaire de handball." Elle serait aussi la compagne d’un joueur cadre de Montpellier et animatrice sur une chaîne de la TNT.

Le Figaro.fr évoque les noms de Luka Karabatic, frère de Nikola, et de Jeny Priez qui officie sur NRJ 12.

Pour le moment les joueurs du club ne se sont pas exprimés sur le sujet, "pour les protéger" a expliqué Patrice Canayer. Il va pourtant falloir rapidiment donner des réponses, car à ce rythme de révélations fracassantes, l'addition s'annonce salée pour l'ensemble d'un sport qui espérait surfer sur la vague du doublé olympiqe des "Experts".

Images : Igor Sahiri

Samuel Auffray