RMC Sport

QSI ravit déjà le hand français

Nasser al-Khelaïfi

Nasser al-Khelaïfi - -

Après le Paris Saint-Germain, le groupe qatari QSI est devenu propriétaire du club de handball de la capitale. Une arrivée qui pourrait fortement augmenter l’attractivité du championnat français et en modifier les rapports de force.

De Dunkerque à Toulouse, en passant par Nantes et Chambéry, c’est toute la France du handball qui est traversée par une sacrée secousse. Un vent de nouveauté aux initiales bien connues dans le monde du sport tricolore : QSI. Depuis lundi, le groupe Qatar Sports Investments, déjà propriétaire du Paris Saint-Germain, a acquis 100% des actions du Paris Handball. Sans doute un tournant dans l’histoire du championnat français, au vu des possibilités financières sans limites du groupe représenté par Nasser Al-Khelaïfi. « On ne peut que s’en réjouir, lance Philippe Bernat-Salles, le président de la Ligue nationale de handball. La chose la plus importante est que des gens aient un projet sportif et envie de faire un gros club, d’autant plus dans la capitale. L’arrivée des Qataris est une bonne chose pour le développement du hand. »

Douzième du dernier championnat (sur 14 équipes), le PH pourrait donc rapidement concurrencer Montpellier ou Chambéry, les deux locomotives du hand français. « En matière sportive, la concurrence est nécessaire, souligne d’ailleurs Rémy Lévy, le président héraultais. Contrairement à ce qu’on lit, le championnat n’est pas si facile que ça. La rivalité sportive sera peut-être rude, mais elle sera saine. » Reste qu’à l’image du PSG, le Paris Handball va devoir se renforcer sérieusement pour être rapidement compétitif. Si Luc Abalo et Didier Dinart, deux cadres de l’équipe de France, pourraient rejoindre la capitale, Philippe Gardent pourrait faire de même et prendre place sur le banc.

Gardent : « C’est tentant pour tout le monde »

Il faut dire que le challenge parisien a de quoi être tentant pour l’entraîneur de Chambéry. « Le fait que QSI arrive à Paris est une excellente chose, a-t-il indiqué à RMC Sport ce mercredi dans les coulisses de Roland-Garros. Pour le moment, Montpellier est un peu seul au monde. Ça va drainer tout le monde vers le haut. C’est une vitamine de plus. Plus on est de fous, mieux c’est. C’est tentant pour tout le monde. » Directeur technique national, Philippe Bana croit en tout cas que cette arrivée de QSI va installer durablement le championnat tricolore sur le devant de la scène européenne. « Pour bien connaître Nasser Al-Khelaïfi et tous les Qataris, ce sont des gens qui font les choses avec un fond sportif très fort, confie-t-il. Ce n’est pas juste une tirelire ou une banque. Le petit championnat français est en train de devenir grand. Et peut-être même très, très grand. »