RMC Sport

Toulouse rosit pour les Experts

Jérôme Fernandez

Jérôme Fernandez - -

L’équipe de France de handball entame sa campagne européenne par une double confrontation contre la Norvège, ce soir à Toulouse (20h) et remet ça jeudi à Paris (21h). Un rendez-vous dans la Ville Rose qui ne doit rien au hasard. C’est l’Onesta connexion.

Les handballeurs français vont commencer par défendre leur titre de champions d’Europe, acquis en 2010 en Autriche, par un match de préparation ce soir (20h) à Toulouse contre la Norvège, avant de remettre ça 48 heures plus tard à Bercy (21h). Claude Onesta, qui a fait toute sa carrière de joueur et d’entraîneur dans la Ville Rose, ne cache pas qu’il aime venir chez lui avec les Bleus. « Je suis enraciné, c’est l’endroit où je suis reçu quels que soient les résultats, raconte le sélectionneur. Quand je prends l’apéro avec les copains, ce n’est pas le nombre de médailles qui fait que je suis bien ou pas ». Autre porte-drapeau du handball occitan : Jérôme Fernandez, le capitaine et arrière des champions du monde, qui a rejoint le Fenix Toulouse Handball au printemps dernier. « J’ai toujours aimé jouer ici, même quand j’étais expatrié », explique l’ancien barcelonais, aujourd’hui âgé de 34 ans. Toulouse, 7e de D1, compte aussi dans ses rangs Daouda Karaboué (35 ans), 2e gardien de la sélection.

Depuis qu’Onesta est arrivé à la tête de l’équipe de France en 2001, le public toulousain a pu voir les Bleus à cinq reprises. Longtemps « logés » au Palais des Sports (4200 places), les Experts ont même joué au Zénith (6000 places), en juin 2010 contre l’Egypte (35-23). L’empreinte toulousaine se trouve également dans le staff de l’équipe de France. Le médecin Pierre Sébastien et le responsable vidéo Vincent Griveau sont du cru. Le premier a rejoint Onesta en 2004, après les Jeux d’Athènes. « C’était pour les Mondiaux 2005 en Tunisie, l’ambiance était très tenue, évoquait-il chez nos confrères de la Dépêche du Midi. Claude a failli y passer, et moi avec. » Finalement, après un départ catastrophique, la France décroche le bronze, et Onesta sauve sa tête.

Onesta débourse 3000 euros de places VIP

Aujourd’hui, l’Albigeois est un acteur incontesté du hand français. Une reconnaissance dont il essaie de faire profiter sa ville. « Comment ne pas avoir d’influence sur le hand français et ne pas en avoir à Toulouse ? J’essaie d’aider grâce à mes relations avec les politiques et avec les partenaires privés », explique le sélectionneur qui a déboursé près de 3000 euros pour offrir des places VIP à ses proches pour l’affiche contre la Norvège. Le retour de Jérôme Fernandez lui doit beaucoup.
« C’est la fin d’un cycle, je suis allé chercher Jérôme quand il avait 18 ans, et il revient aujourd’hui pour apporter son expérience », analyse Onesta. « On est devenu des VRP de Toulouse, conclut Fernandez. Jouer ici, c’est très important par rapport aux ambitions du club, les gens commencent à comprendre qu’il se passe quelque chose. »

Le titre de l'encadré ici

(1) La cinquième des Bleus à Toulouse|||

France-Russie en 2006 (37-25)
France-Hongrie en 2008 (27-25)
France-Tunisie en 2009 (32-26)
France-Egypte en 2010 (35-23)
France Norvège en 2012 (mardi, 20h)
Un match était prévu en 2002 face à la Pologne mais a été annulé en raison de l’explosion à l’usine AZF.