RMC Sport

Comité d’athlètes, tournoi de foot : Paris 2024 en ordre de marche

Le premier conseil d’administration du Groupement d’intérêt public « Paris 2024 », dans le cadre de la candidature à l’organisation des Jeux Olympiques, a eu lieu ce vendredi soir.

Le Groupement d’intérêt public entre en piste

Le GIP « Paris 2024 » a tenu ce vendredi soir son premier conseil d’administration, réunissant les représentants des membres fondateurs de la candidature. La Ville de Paris était ainsi représentée par sa maire, Anne Hidalgo, et son adjoint aux Sports, Jean-François Martins. Pour la région Île-de-France, qui changeait de majorité, il s’agissait de Pierre-Yves Bournazel, Valérie Pécresse étant excusée. L’Etat était représenté par le ministre de tutelle, Patrick Kanner, et son secrétaire d’Etat aux Sports, Thierry Braillard. Denis Masseglia portait, lui, le Comité National Olympique et Sportif Français et le Comité Paralympique et Sportif Français. En tout, ce sont une cinquantaine de personnes qui se sont réunies au siège du CNOSF pendant près de deux heures.

Des fonds, encore des fonds…

Paris 2024 cherche toujours à rassembler des fonds pour boucler son budget. Après les appels au financement participatif, la candidature française envisage d’autres pistes pour l’année prochaine. Un temps évoquée, l’idée d’effectuer un prélèvement sur les licences sportives ne sera pas privilégiée. Le président du CNOSF appelle plutôt les fédérations à trouver différentes manières de réunir des fonds pour participer à l’effort collectif.

« La licence n’est pas perçue comme un acte volontariste, explique Denis Masseglia. Ce n’est pas un moyen simple à mettre en œuvre alors que des fédérations nous disent : "Moi, je préfèrerais mettre en œuvre une épreuve supplémentaire, faire participer les spectateurs qui viennent à tel évènement…" Laissons à chacun la possibilité d’imaginer comment il peut participer et du mieux possible. » Rappelons que le financement participatif a pour le moment rapporté environ 620 000€.

Un comité d’athlètes à l’honneur

Le GIP a officialisé la création d’un comité d’athlètes. Un « collège » d’athlètes appelés à participer à la conception du dossier technique, à la promotion de la candidature et à la mobilisation de la communauté des athlètes et du mouvement sportif. Il sera coprésidé par le judoka Teddy Riner et Marie-Amélie Le Fur, championne paralympique du 100m à Londres (2012). Riner et Le Fur seront donc membre du CA, tout comme les anciens sportifs Jean-Philippe Gatien, Thierry Rey, Edgar Grospiron, Marie-José Perec, Cyril Moré et Jean-Christophe Rolland.

Les stades pour le tournoi de foot (presque) connus

Parmi les dossiers à l’ordre du jour : le choix des enceintes qui accueilleront le tournoi de foot. Une chose est d’ores et déjà acquise, le Parc des Princes fait partie des huit stades sélectionnés. C’est d’ailleurs là que se dérouleront les finales des tournois masculin et féminin. Il reste maintenant à sélectionner sept autres stades parmi Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Saint-Etienne et Toulouse. Les sept sites supplémentaires seront désignés après l’obtention des Jeux. Et si Paris est élue ville hôte, bien sûr. Chaque stade accueillera sept à huit rencontres.

dossier :

Paris 2024

Pierrick Taisne