RMC Sport

Dopage: l'escrimeur français Daniel Jérent positif et privé de JO

La Fédération française d’escrime (FFE) a annoncé le retrait de Daniel Jérent de l’équipe de France d’escrime pour les Jeux olympiques de Tokyo; après un contrôle antidopage positif en novembre 2020.

Daniel Jérent (30 ans) ne participera pas aux Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain. Sacré champion olympique par équipe en 2016, l’épéiste a été renvoyé devant la commission des sanctions de l’Agence française de lutte antidopage après un contrôle réalisé en novembre 2020 dans ses urines, qui s’est révélé positif.

"Malgré la confiance que nous avons en Daniel, la FFE prend la décision de retirer son nom de la sélection pour les Jeux olympiques de Tokyo afin qu’il puisse au mieux assurer sa défense, et que l’équipe de France poursuive sa préparation de la manière la plus sereine", indique un communiqué.

Déjà suspendu en 2019 pour trois "no show"

Daniel Jérent avait initialement été retenu avec Yannick Borel et Alexandre Bardenet pour le rendez-vous japonais. Il en sera finalement privé et sera suppléé par Romain Cannone, alors que Ronan Gustin devient remplaçant. Selon L’Equipe, Jérent a subi un contrôle positif à la Dorzolamide, un diurétique. L’examen de son dossier par la commission des sanctions ne devrait pas intervenir avant début juillet, au moment où le CNOSF doit valider les derniers qualifiés pour les Jeux. Le verdict de l’AFLD ne devrait pas intervenir avant septembre. La Fédération française d’escrime a donc décidé de ne prendre aucun risque.

L’épéiste a déjà été suspendu un an en 2019 à la suite de trois "no show", sanction démarrée rétroactivement en 2018. A son retour, il avait participé à décrocher le titre mondial avec l’équipe de France à l’épée à Budapest à l'été 2019. En avril 2020, il a été victime d’un accident de la route lui causant une double fracture du fémur.

NC