RMC Sport

Jeux olympiques (cyclisme): Carapaz offre une médaille d’or historique à l’Equateur

Troisième du Tour de France, le coureur équatorien Richard Carapaz a remporté la médaille d’or dans l’épreuve de cyclisme sur route des Jeux olympiques samedi à Tokyo. Il offre la 3e breloque de l’histoire à son pays, la 2e en or. Le Belge Wout van Aert et Tadej Pogacar, vainqueur de la Grande Boucle, raflent l’argent et le bronze. Premier Français, David Gaudu termine 7e.

On prend (presque) les mêmes et on recommence. Mais dans le désordre. Entre le podium du Tour de France et celui des Jeux olympiques, on a retrouvé deux coureurs habitués à la gloire. Si Tadej Pogacar avait triomphé dimanche sur la Grande Boucle, Richard Carapaz, 3eme à Paris, s’est adjugé la médaille d’or olympique dans l’épreuve de cyclisme sur route à Tokyo. L’Equatorien a franchi la ligne d’arrivée en tête avant que le Slovène Tadej Pogacar ne rafle la médaille de bronze, devancé par le Belge Wout van Aert, médaillé d'argent. Premier Français, David Gaudu est septième.

A 28 ans, Carapaz, vainqueur du Tour d’Italie en 2019, devient donc champion olympique et offre une médaille d’or historique à son pays. Car il s’agit seulement de la 3eme breloque dans l’histoire de l’Equateur, la 2eme en or après Jefferson Perez, champion olympique du 20km marche aux JO 1996. Comme c’est ce même Perez qui a glané l’argent en 2008 à Pékin, Carapaz est le 2eme athlète équatorien à monter sur un podium olympique.

>> JO 2021, toutes les infos et les résultats en direct

Gaudu offensif mais impuissant dans le final

Plus malin et plus costaud dans le final après une course alerte sur un parcours compliqué, il s’est échappé avec un groupe de 12 coureurs avant de lâcher l’Américain Brandon McNulty à 5km de l’arrivée. Carapaz termine avec 1’’07 d’avance sur un groupe de poursuivants qui s’est battu pour les médailles d’argent et de bronze. A ce jeu, le Belge Wout van Aert a réglé d'un rien au sprint Tadej Pogacar. Dommage pour David Gaudu, offensif mais impuissant dans le final face aux cadors belge et slovène. Le Breton termine à la 7eme place : "Il n’y a pas de déception, a commenté le capitaine des Bleus Thomas Voeckler. S’il y avait eu un podium et une médaille, il y aurait eu une joie immense mais des déceptions ou des regrets, il y en a zéro. C’est l’objectif de départ. Si on fait en fonction de l’opposition qu’il y avait, franchement, David (Gaudu) et les autres peuvent être très fiers d’eux. Donc zéro regret et je ne peux même pas dire qu’il y a de la déception. Le champion olympique mérite son titre compte de la façon dont il a couru", a déclaré l'ancien maillot jaune du Tour de France.

ABr avec AS à Tokyo