RMC Sport

JO 2016 : Bosse se marie dans l'avion... et donne des nouvelles de son chat

-

- - -

La délégation française s’est posée ce mardi matin à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle après un vol visiblement festif. Pierre-Ambroise Bosse raconte son voyage façon « Very bad trip ».

Jimmy Vicaut le surnomme le « dragueur sans frontières ». « Il hypnotise les filles », s’amusait le sprinteur dans les colonnes du JDD il y a quelques jours. Pierre-Ambroise Bosse est un sacré lascar. La France a vibré lors de ses deux tours de piste conclus par une déchirante 4e place. Puis elle a ri, amusée par l’humour du jeune homme (24 ans) qui s’excusait de cette performance auprès de son chat. Manifestement, le spécialiste du 800m a bien récupéré. Très intéressé par les choses de l’amour (il va lancer une application de rencontres), le spécialiste du 800m a usé de son charme lors d’un voyage retour de Rio inoubliable.

A lire ici >> Bosse "explose complet", la médaille lui échappe…

A lire ici >> Bosse est désolé… pour son chat (à qui il paie une bière)

« On sort des JO, j’ai envie de dire que ce voyage était sportif… et indéfinissable, a ainsi confié Bosse au micro de BFMTV sur le tarmac de l’aéroport. Regardez ce qu’il vient de se passer, je n’en dirai pas plus… (Il montre alors sa main sur laquelle scintille une alliance). » A ses côtés, un Thierry Braillard rigolard vend la mèche : « Une rumeur circule selon laquelle il serait marié pendant le vol. » Pierre-Ambroise n’est long à accoucher. « Marjorie Mayans (joueuse de rugby à VII), la femme la plus belle du monde, roule désormais à mes côtés, sourit Bosse. Je suis l’homme le plus comblé du monde. »

A lire ici >> Pierre-Ambroise Bosse va lancer une appli pour concurrencer Tinder

Des nouvelles de Rabs le chat

Dans la foulée, Bosse a donné des nouvelles de son chat, qu’il avait interpellé dès l’arrivée de son 800m face aux caméras de télévision. «Je sais que tu espérais mieux, avait ainsi lancé Bosse. Tu m’avais dit de faire une médaille, je ne l’ai pas fait, je suis désolé. Voilà ce que tu vas faire. Tu vas descendre de ce canapé. Tu vas aller jusqu’au frigo, ouvrir la porte. Tu vas ouvrir une bière et la boire cul sec pour moi. » Le chat, prénommé « Rabs » a suivi les consignes. « Il fait plus que ça, a confié Bosse. Il a terminé sa bière et en a ouvert une autre derrière. C’est un chat buveur. »

dossier :

Rio 2016

la rédaction