RMC Sport

JO 2016 : "Ils vont nager dans de la merde", alertent des chercheurs

-

- - AFP

La baie de Guanabara doit accueillir les compétitions de voile et de windsurf lors des Jeux de Rio. Des scientifiques brésiliens émettent pourtant des doutes quant à l'état de l'eau. Ils assurent que les sportifs vont "littéralement nager dans la merde."

La promesse a déjà sept ans. A quelques jours du début des JO, la baie de Guanabara attend pourtant toujours d'être nettoyée. Car l’eau devant accueillir les compétitions de voile et de windsurf contient de nombreux virus et bactéries.

Les athlètes plus exposés que les habitants

"Les athlètes étrangers vont littéralement nager dans la merde, affirme au New York Times le Dr. Daniel Becker, un pédiatre qui travaille dans les environs. Et ils risquent de contracter des maladies avec tous ces micro-organismes."

Contrairement aux locaux, constamment exposés à ce type d’infections, les visiteurs risquent plus de tomber malade au contact de ces eaux contaminés, d’après Renata Picão, microbiologiste à l’Université Fédérale de Rio, qui refuse de mettre un pied dans cette eau.

>> A lire aussi : Fuites d'eau, toilettes bloquées... les Brésiliens et les Australiens zappent le Village Olympique

CIO et gouvernement se défendent

Les alertes datent, mais n’empêcheront pas la tenue des Jeux. Le gouvernement et le Comité International Olympique reconnaissent que les eaux de la ville sont sales dans beaucoup d’endroits. Mais, pour se défendre, ils assurent que la zone où les athlètes s’exprimeront est conforme aux normes de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Pas de quoi rassurer pour autant les sportifs. "C'est dégoûtant, constate Nigel Cochrane, coach de l'équipe féminine de voile espagnole. Nous sommes très préoccupés."

>> A lire aussi : JO 2016 : Le Village Olympique "impeccable" d'ici la fin de semaine

>> A lire aussi : JO 2016 - Dopage : pour Vladimir Poutine, l'exclusion des sportifs russes "dépasse l'entendement"

la rédaction