RMC Sport

JO 2016 : soupçonné de pédophilie, un entraîneur australien écarté

JO 2016 : soupçonné de pédophilie, un entraîneur australien écarté

JO 2016 : soupçonné de pédophilie, un entraîneur australien écarté - AFP

Soupçonné de pédophilie, un entraîneur australien de natation qui était pressenti pour faire partie de la délégation brésilienne aux JO 2016 a été privé d’accréditation.

Pas de JO pour Scott Volkers. Cet entraîneur australien de natation, qui était pressenti pour faire partie de la délégation du pays hôte cet été à Rio, a été privé d’accréditation par le Comité olympique du Brésil. Il avait été accusé en 2002 d'actes de pédophilie perpétrés dans les années 1980, qu'il a toujours niés. La justice australienne avait classé l'affaire au bout de six mois, faute de preuves.

>> JO 2016 : Tout comprendre à la polémique sur le dopage à Sotchi

C’est le Comité olympique australien (AOC) qui a alerté son homologue brésilien (COB) via une lettre. "Nous pensons qu'il ne devrait pas être présent dans les installations aquatiques, au village olympique et plus généralement aux Jeux Olympiques", indiquait dans ce courrier consulté par l’AFP le président de l'AOC, John Coates.

Le Comité olympique brésilien a analysé son cas

Cette requête est intervenue peu après l'audition de M. Coates par une commission australienne qui se penche sur les actes de pédophilie au sein des institutions, comme les églises, les écoles et les clubs sportifs. "Tous les sports en Australie doivent se soumettre au Code mondial antidopage, pourquoi n'accorderait-on pas la même importance à la lutte anti-pédophilie ?", avait-il déclaré dans ce cadre.

"Nous avons analysé son cas, et nous ne l'accréditerons pas, a répondu le COB mercredi à l'AFP. Nous avons envoyé hier (mardi) la décision au Comité olympique australien."

la rédaction avec l'AFP