RMC Sport

JO 2016, voile : magnifique Charline Picon ! La fin en or d'un "scénario de cinéma"

Douze ans après Faustine Merret, sacrée à Athènes, Charline Picon a décroché l’or en planche à voile RS:X ce dimanche aux JO 2016. La Rochelaise de 31 ans apporte un sixième titre à la délégation française à Rio.

Magnifique ! Après le bronze de Pierre Le Coq, la véliplanchiste Charline Picon a décroché l’or ce dimanche à Rio. Au terme d’un superbe duel avec sa rivale chinoise Peina Chen, la Française a terminé 2e de l’ultime régate de la compétition et fini en tête du général. La Russe Stefaniya Elfutina complète le podium. La Rochelaise succède à Faustine Merret, sacrée à Athènes en 2004. Elle apporte une sixième médaille d’or à la France, la 21e au total.

Le live de la 9e journée

A lire ici >> Pierre Le Coq ramène le bronze, la 20e médaille aux Bleus

« J'ai eu une semaine super compliquée, et gagner dans cette "medal race" dans un scénario de cinéma, c'était incroyable, savoure Charline Picon. Je vais réaliser sur le podium... Ce matin, j'étais en plein stress mais j'ai travaillé avec mon préparateur mental. Et puis avec l'adrénaline, ça a marché. Gagner là, comme ça, c'est juste fou ! »

Résurrection

Voileuse tricolore la plus titrée du moment avec un titre de championne du monde 2014 et trois sacres européens, Charline Picon, huitième lors des JO de Londres, avait été tout proche d’abandonner sa carrière. L’immense déception doublée de l’arrivée annoncée du kite-surf en remplacement de la planche à voile aux JO semblaient boucher l’horizon. Le maintien de la planche, la sensation de pouvoir encore progresser l’ont finalement incité à poursuivre. Bonne idée. Elle a modifié quelques points de sa préparation. Des choix qui se sont avérés payants sur le plan d’eau de Rio.

« Si on avait pu prendre la planche à voile derrière, on l’aurait fait, commentait Sarah Pitkowski, membre de la Dream Team RMC Sport très émue. C’est une très belle histoire pour Charline. En 2012, elle hésite à arrêter sa carrière. Elle est repartie avec cet objectif de médaille d’or et elle l’a fait. Elle peut partir tranquille. Elle a mené cette dernière manche de main de maître. »

dossier :

JO de Rio 2016