RMC Sport

JO 2020: vers un nouvel abaissement de la jauge de spectateurs à Tokyo

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo avaient décidé en juin d'autoriser le public résidant au Japon, mais à 50% des capacités d'accueil de chaque site olympique et dans une limite maximale de 10.000 personnes par site. La recrudescence des cas de Covid-19 dans la capitale pourrait changer la donne.

Les heureux détenteurs de billets pour les épreuves des JO de Tokyo ont reçu leurs précieux sésames il y a quelques jours. Ils attendaient fébrilement le tirage au sort, qui a eu lieu mardi, pour savoir qui aurait la chance de garnir les tribunes, alors qu'une jauge de 50% sur les sites de compétition, et dans une limité maximum de 10.000 personnes, a été fixée.

Mais ce choix va être une nouvelle fois débattu et probablement abaissé la semaine prochaine, à partir du 8 juillet, au moment de l’arrivée de Thomas Bach, le président du CIO, dans l’archipel. Selon la presse japonaise, le gouvernement et les organisateurs de Tokyo 2020 devraient tenir une réunion dans le courant de la semaine prochaine pour réfléchir de nouveau à la question de la jauge.

L'ombre de la pandémie continue de planer

Yuriko Koike, gouverneure de Tokyo, a répété que le huis-clos était une option à ne plus négliger. Tokyo vit dans un "quasi état d’urgence" et la recrudescence de la pandémie pourrait acter un coup de vis sur une présence du public. Les cas de Covid enregistrent un rebond dans la région de Tokyo avec 660 cas ce jour, soit 100 de plus qu’il y a une semaine. Dans la région d’Osaka, la vaccination a connu un raté avec une impossibilité de vacciner par manque de doses.

5.000 personnes maximum ? Huis-clos total ? Des cérémonies sans le moindre spectateur ? Les organisateurs ont déjà annoncé le rallongement de la cérémonie d’ouverture de 30 minutes pour permettre l'acheminement des athlètes vers le stade dans un meilleur respect des distances sanitaires. A trois semaines de l’allumage de la flamme, le flou est encore grand.

M.M. à Tokyo