RMC Sport

JO 2021 (aviron): Laura Tarantola et Claire Bové décrochent l'argent du deux de couple poids légers

Laura Tarantola et Claire Bové ont permis à la France de conquérir une neuvième médaille lors des Jeux olympiques de Tokyo 2021. La paire tricolore a obtenu l'argent lors de l'épreuve du deux de couple poids légers, remportée par l'Italie au terme d'un sprint haletant.

L'aviron ramène une nouvelle médaille à la délégation tricolore. Au terme d'un final de dingue, Laura Tarantola et Claire Bové ont obtenu l'argent du deux de couple poids légers, battues d'un rien par les Italiennes. Au lendemain du titre de Matthieu Androdias et Hugo Boucheron en deux de couple, l'aviron français poursuit sa belle dynamique.

Voilà 25 ans et depuis Atlanta en 1996, depuis la paire Christine Gossé et Hélène Cortin, qu'on attendait une médaille pour une paire française en aviron. Christine Gossé entraîne désormais Laura Tarantola et Claire Bové, qui font équipe depuis 2017, permettent à la France de décrocher une neuvième médaille lors de ces Jeux olympiques de Tokyo 2021. Mais il a fallu la photo-finish pour connaître le métal de la médaille, avec un mince espoir que l'argent puisse se transformer en or.

"On ne réalise pas"

"Quand on passe la ligne, on ne sait pas du tout combien on est, a raconté Laura Tarantola au micro de France Télévisions, dans le doute même sur le podium obtenu. Quand on regarde le tableau, on se dit que ce n'est pas possible, qu'ils ont dû se tromper. Et put***, on est vice-championnes olympiques. On ne réalise pas. On a attaqué tout le long, je n'avais pas capté qu'on avait rattrapé les Néerlandaises. La course était folle, on a tout donné. C'est incroyable."

A l'extérieur, la paire néerlandaise menait la course avant un sprint incroyable entre 4 bateaux. Les Pays-bas devront se contenter du bronze finalement, avec un titre pour les Italiennes (Federica Cesarini, Valentina Rodini) qui ont dépassé aussi les Françaises dans les derniers mètres. La Grande-Bretagne loupe le podium pour 1 centième seulement.

"Au départ, j'étais sur la lune. Il a fallu se concentrer, j'écoutais Laura qui parlait et les Néerlandaises à côté, a expliqué Claire Bové après la course. Je me suis rappelé qu'il y a deux ans, je regardais les JO d'hiver et il y avait une championne française qui avait fait un super discours. Je me disais que si je gagnais une médaille, je n'allais pas savoir quoi dire." Entre larmes et sourires, Claire Bové et Laura Tarantola ont su se faire un nom pour le public français.

GL