RMC Sport

JO 2021 (hand): les Françaises manquent le "hold-up" contre la Suède après la sirène

Avec un pénalty manqué à la dernière seconde, les handballeuses françaises ont laissé filer la victoire et concédé le match nul face à la Suède (28-28) ce mercredi aux Jeux olympiques 2021. Après trois matchs, les Bleues sont dans une position encore fragile.

Sur le papier, un match nul contre la Suède, ce n'est pas honteux, loin de là. Mais vu le scénario de la rencontre, c'est tout de même rageant... Ce mercredi aux Jeux olympiques de Tokyo, les handballeuses françaises ont laissé filer la victoire face au leader du groupe (28-28), alors qu'elles pouvaient faire la différence sur un pénalty à la dernière seconde. Un jet de 7m malheureusement manqué par Grâce Zaadi.

Après leur courte victoire contre la Hongrie (30-29), leur défaite contre l'Espagne (28-25), et donc ce nul, les Bleues ne sont que quatrièmes du groupe B, en position fragile de dernières qualifiées pour le tour suivant. Autant dire qu'il ne leur faudra pas se manquer contre la Russie samedi puis le Brésil lundi - deux équipes qui comptent également trois points.

>>> Les JO 2021 en direct

"Tout le travail effectué pour produire ça, ça me fait chier..."

Si elles auraient pu gagner ce jeudi, les filles d'Olivier Krumbholz auraient également pu perdre, la Suède menant encore de deux buts à cinq minutes de la fin du match. Notamment grâce à leur gardienne Jessica Ryde, totalement en feu (39% de tirs arrêtés, 3/3 à 7m), là où les portières françaises Amandine Leynaud (11%) et Cléopatre Darleux (27%) ont été à la peine.

Passée au micro de RMC juste après la rencontre, cette dernière a d'ailleurs eu du mal à retenir ses larmes et à voir le verre à moitié plein. "Il y a de la frustration sur tout le match, pas que la fin, a glissé Darleux. La fin, c’est un fait de jeu, Grâce a loupé le péno, mais ce n’est pas ça le problème, c’est tout le match. On a été en difficulté, on n'a pas été en réussite, et on a envie de l’être, tout simplement. On a pris encore beaucoup de buts. Je suis frustrée de ma prestation, frustrée de plein de secteurs dans le jeu. On avait envie de gagner ce match, ça nous met dans une position plus difficile qu’on espérait. (...) Tout le travail effectué personnellement pour produire ça, ça me fait chier…"

Et la gardienne tricolore de se projeter tout de même sur la suite: "Si on avait gagné aujourd'hui, ça aurait été un hold-up, c‘est vrai. Mais on aurait aimé le faire. On prend quand même un point important, il nous reste encore le Brésil et la Russie, et ce point pourrait faire la différence."

C.C. avec N.P.