RMC Sport

JO 2024: Décathlon dévoile son équipe d’athlètes avec Riner comme capitaine

Avec le judoka Teddy Riner - triple champion olympique - comme tête d’affiche, Décathlon a constitué une équipe de 33 athlètes que la multinationale d’articles de sport accompagnera en vue des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. 

Parmi les 21 médailles olympiques et paralympiques de cette "Team Athlètes Décathlon", Teddy Riner en compte 5 à lui tout seul. Le judoka est le capitaine désigné de cette équipe d’athlètes et para-athlètes sélectionnés par le champion tricolore des magasins de sport. Une équipe, composée de 18 hommes et 15 femmes représentants 21 disciplines différentes, dévoilée ce mardi dans le XIe arrondissement de Paris en présence de Tony Estanguet, président du comité d’organisation de Paris 2024, dont l’enseigne est partenaire officielle 

"C’est un rôle que je prends avec beaucoup de fierté et d’honneur, d’accompagner les plus jeunes à réussir ces Jeux olympiques et paralympiques, s’enthousiasme Teddy Riner. J’ai envie qu’ils aient toutes les armes pour répondre aux attentes quand ils arriveront dans le village olympique. Décathlon est une marque française, c’est leur rôle de nous accompagner pour ces Jeux en France, et ils le font bien !"

Cette équipe est composée de jeunes talents qui espèrent une première participation olympique comme la nageuse Mary-Ambre Moluh ou la tireuse Camille Jedrzejewski, et de sportifs plus expérimentés comme le handballeur Vincent Gérard, la para-athlète aux 4 médailles olympiques Nantenin Keïta, ou l’escrimeur médaillé d’or à Tokyo Romain Cannone. "Ce partenariat est un boost d’énergie et un apport d’expérience avec des grands athlètes qui ont vécu trois fois les Jeux pour certains, explique l’épéiste. On a le boss des boss avec Teddy Riner, je fais partie de son équipe et ça donne envie. Et comme on va travailler ensemble avec Décathlon, je vais laisser quelque chose à mon sport avec ce partenariat et jamais je n’aurais imaginé cela."

Un travail autour de la conception d'équipements

Car certains athlètes sponsorisés par l’entreprise de distribution vont travailler sur la conception d’équipements pour leur discipline, qui seront ensuite commercialisés en magasin. "Je travaille sur la tenue complète d’escrime, et certainement aussi sur les chaussures d’escrime, détaille Romain Cannone. Il y avait beaucoup de défauts dans certains produits pour mon sport donc j’ai hâte de mettre un coup de jeune là-dedans. J’étais amené à aller chercher certains produits en Allemagne ou en Italie, donc l’objectif est d’optimiser l’ensemble sous une seule marque, avec une tenue qui sera accessible."

Yohann Diniz, le marcheur récemment retraité et désormais responsable de ce "Team Athlètes" le concède lui-même : il a refusé au début de sa carrière les chaussures conçues par Décathlon qu’on lui avait proposées. Car la multinationale nordiste a longtemps eu une image low-cost, mais elle investit désormais dans la haute performance. Après des partenariats avec Gaël Monfils pour le tennis, ou le skippeur Yannick Bestaven pour la voile, Décathlon est aussi devenu fournisseur officiel du ballon de Ligue 1 et de Ligue 2 depuis cette saison et pour 5 ans. Cette équipe d’athlètes s’inscrit pleinement dans cette nouvelle stratégie : "Dans notre contrat de partenaire officiel de Paris 2024, il nous est demandé d’investir dans le sport de haut niveau. On a près de 200 partenariats techniques aujourd’hui avec des sportifs, avec lesquels on fait du sur-mesure, détaille Virginie Sainte-Rose, directrice du partenariat avec Paris 2024 chez Décathlon. Mais le changement, c’est surtout de l’afficher. Nos produits étant moins chers que les autres, on pense qu’ils sont moins performants, et c’est ça qu’on veut déjouer avec ces athlètes puisque grâce à eux, on montre que nos produits peuvent être à la fois accessibles et très performants."

En composant son équipe, Décathlon n’a pas oublié les nouvelles disciplines olympiques comme le skateboard, représenté notamment par Edouard Damestoy. "C’est vraiment cool que cette marque s’intéresse au skateboard, se réjouit le Bordelais, premier Français médaillé d’or aux X Games cet été. Décathlon m’a proposé, en plus de mon challenge sportif, de développer avec eux la section skateboard, en les aidant à concevoir la bonne planche, à trouver les bons matériaux."

L’enseigne de magasins de sport ne s’est pas restreinte à choisir des athlètes français, puisque 6 nationalités sont représentées dans son équipe. En font ainsi partie la vététiste belge Emeline Detilleux, la volleyeuse italienne Alessia Orro ou la skateuse néerlandaise Roos Zwetsloot. 

Kévin Morand