RMC Sport

JO 2024 - Masseglia : "La mobilisation, le critère le plus important"

-

- - AFP

Invité des Grandes Gueules sur RMC en cette journée spéciale « Je rêve des Jeux », Denis Masseglia a expliqué en quoi cette campagne de financement participatif, initiée ce vendredi, peut s’avérer cruciale pour décrocher l’organisation des JO 2024. Le président du CNOSF a souligné par ailleurs l’importance d’un tel événement pour le pays.

Quel est l’objectif de de cette campagne de financement participatif ?

L’opération « Je rêve des Jeux » a pour but de susciter un engouement, une mobilisation et une participation. On donne l’occasion à ces gens qui veulent faire partie de l’aventure, qui rêvent des Jeux de pouvoir montrer leur adhésion, comme envoyer "2024" par SMS au numéro 72024

La candidature a besoin d’argent ?

Un acte volontariste est nettement mieux perçu qu’un acte simple, comme répondre "oui" à un sondage d’opinion. Envoyer un SMS à 65 centimes d’euros n’a pas le même impact. La mobilisation populaire est peut-être le critère de choix le plus important. Certaines villes ont renoncé à cause de référendums négatifs.

« Cet événement va changer les choses »

Comment mobiliser la France entière ?

Ça concerne tous les Français de métropole et d’outre-mer. Le mouvement sportif est le plus organisé sur le plan territorial, il a un maillage avec 175 000 clubs. On s’adresse à tous nos partenaires, les communes, les entreprises. Je veux souligner l’extraordinaire mobilisation des médias. C’est formidable de voir l’engouement dont les médias, comme RMC, ont pu faire preuve pour que ce message puisse passer.

Le village sera en Seine-Saint-Denis, puis transformé en HLM, dans une banlieue qui en compte déjà plus de 70%...

Il n’est pas du tout acquis que le village soit utilisé comme cela par la suite. On souhaite aussi un héritage sportif. On peut imaginer qu’une partie du village serve à une université à un centre de recherche pour le sport, à un centre de sport-loisir. On ne veut pas le Jeux pour le plaisir de les organiser. On veut des Jeux car c’est un formidable accélérateur de particules sociétales. Le sport c’est de l’éducation, du lien social, de la santé. Un événement comme celui-là va changer les choses.

dossier :

Paris 2024

la rédaction