RMC Sport

JO 2024: on connait le visage de la future Arena 2 à Paris

La mairie de Paris a attribué à Bouygues la construction de la future Arena 2, qui servira pour les Jeux olympiques 2024. La salle de 8.000 places devrait ensuite accueillir les matchs du Paris Basketball et d'autres événements.

Le doublé pour Bouygues. Moins d'un mois après avoir remporté le marché du futur centre aquatique olympique, le groupe français a été choisi par la ville de Paris pour la conception et la construction de l'Arena 2 à la Porte de la Chapelle, qui accueillera certaines épreuves des Jeux olympiques 2024.

98 millions d'euros

Le coût de construction de cet équipement, qui accueillera les tournois de badminton lors des JO, puis de para-taekwondo et de para-badminton pendant les Jeux paralympiques, s'élève à ce stade à 98 millions d'euros hors taxe, dont la moitié sera financée par l'Etat, la ville de Paris et la région Ile-de-France à travers la Solideo (la société publique qui supervise les chantiers des JO), les 50% restants revenant à la ville de Paris sur son budget propre.

La mairie précise d'ailleurs qu'elle ajoutera 20 millions d'euros pour "la conception-réalisation" de deux gymnases intégrés à l'Arena, pour le sport amateur, ainsi que 7,2 millions d'euros pour financer un programme d'activités de proximité, de loisirs et de commerces.

La future Arena 2
La future Arena 2 © SCAU/NP2F

8.000 places pour la future maison du Paris Basket

Au-delà des JO, l'Arena, d'une capacité de 8.000 places assises, située entre les portes de la Chapelle et d'Aubervilliers, sera le lieu de résidence du Paris Basketball, le club de la capitale qui évolue en ProB et a l'ambition de devenir une équipe de premier plan sous la houlette de son président américain, David Kahn, ancien patron d'une franchise NBA (Minnesota Timberwolves). La salle pourra aussi accueillir des concerts, des spectacles ou des congrès.

Selon la mairie de Paris, la commission d'appel d'offre "a attribué le 25 mai le marché global de conception, réalisation et exploitation technique (...) au groupement mené par Bouygues Bâtiment Île-de-France et les agences d'architecture SCAU et NP2F".

Début des travaux en 2021 pour cette terrasse verte

Bouygues, en concurrence pour l'Arena avec un duo Vinci-Eiffage, a déjà remporté fin avril le marché de construction et d'exploitation du centre aquatique olympique à Saint-Denis, dont la facture totale s'élève à 174,7 millions d'euros. Le groupe continue donc de prendre sa revanche, après avoir perdu la bataille du marché de construction du village olympique, toujours à Saint-Denis.

Pour l'Arena, la mairie met en avant les "qualités architecturale, paysagère, fonctionnelle et environnementale" du projet, qui se distingue notamment par un socle vitré et une terrasse végétalisée. "L'exploitation commerciale se fera via une délégation de service public actuellement en cours d'instruction", précise la mairie. Les travaux doivent démarrer en juin 2021.

dossier :

Paris 2024

CC avec AFP