RMC Sport

JO 2024: "Pas d’alerte pour l'instant" sur les chantiers selon la mairie de Paris

Jean-François Martins, adjoint aux sports à la mairie de Paris, a temporisé ce lundi, sur RMC, concernant l’avancement des travaux pour les équipements des Jeux olympiques de Paris, menacé par la crise sanitaire liée au Covid-19.

La pandémie de Covid-19, qui a mis de nombreux secteurs à l’arrêt, menacerait les grands chantiers des Jeux olympiques 2024 de Paris si la crise perdurait. "Il n’y a pas d’alerte pour l’instant, mais il ne faudrait pas que ça dure six mois", a expliqué à l’antenne de RMC Jean-François Martins, adjoint aux sports à la mairie de Paris. "Les travaux n'avaient pas vocation à démarrer dans les deux derniers mois. Par contre, ils ont vocation à démarrer dans les semaines qui arrivent", a-t-il encore prévenu en ce début de semaine. Lorsque la phase dite administrative sera terminée.

"Les bureaucrates ont pu travailler"

"On a pu instruire l’appel d’offres qui permet d'attribuer le marché public de la construction de la future Aréna (Porte de la Chapelle) que nous attribuerons dans les semaines qui viennent. les bureaucrates étaient à l'oeuvre et ils ont pu travailler." Avant de laisser place aux chantiers. Et ils sont nombreux, entre la construction du village olympique, qui ne doit pas démarrer avant le printemps 2021, et celle du centre aquatique, dont la facture est finalement plus chère que prévue.

La Métropole du Grand Paris a annoncé le mois dernier que la facture totale de l'opération pour construire l’équipement phare de Paris 2024, dont elle est maître d’oeuvre, s'élèverait à 174,7 millions d'euros, contre 113 selon un précédent budget, soit plus de 50 millions d’euros de dépassement. Une semaine plus tard, la ministre des Sports Roxana Maracineanu avait reconnu que la pandémie de Covid-19 provoquerait "sans doute" des "dépassements de coût "sur le budget des Jeux olympiques de 2024. 

dossier :

Paris 2024

QM