RMC Sport

JO de Tokyo: Collet explique la non-sélection de Moerman avec les Bleus

Invité de Basket Time sur RMC, Vincent Collet a réagi aux propos d’Adrien Moerman, l’ailier fort d’Efes Istanbul, qui n’a pas été retenu pour disputer les Jeux olympiques de Tokyo. Le sélectionneur de l’équipe de France comprend la frustration du joueur de 33 ans et explique son choix.

Un sélectionneur fait toujours des déçus, par définition. Vincent Collet vient d’en avoir un sérieux rappel avec Adrien Moerman. L’ailier fort de l’Efes Istanbul n’a pas été retenu pour disputer les Jeux olympiques de Tokyo (du 23 juillet au 8 août). Et il ne cache pas sa frustration. Après le sacre de son club dimanche en Euroligue, le joueur de 33 ans a même affirmé dans L’Équipe qu’il en avait terminé avec la sélection française. En taclant Collet pour son manque de communication et d’empathie à son égard.

Invité de Basket Time sur RMC, l’entraîneur des Bleus a réagi à ces propos. Avec un ton assez conciliant: "Je comprends sa frustration. On sait que tous ces joueurs sont des champions, qui ont beaucoup d’ambition et il est évident que les Jeux olympiques en font partie. C’est quelque chose de compréhensible. Mais ça aurait été pareil pour le joueur qui ne serait pas venu si j’avais pris Adrien."

>> Le podcast Basket Time

Batum va jouer de plus en plus à son poste

Collet a également expliqué les raisons pour lesquelles il a décidé se passer de Moerman. "Il s’agit simplement d’un choix de sélectionneur, glisse le coach de 57 ans. Je ne vais pas vous donner tous les critères qui nous ont conduit, avec le staff, à effectuer ce choix. Mais je peux vous en donner deux. Le premier, c’est celui de l’antériorité. Lors du Mondial 2019, on avait des joueurs qui ont donné satisfaction. Et forcément, ils partaient dans notre esprit avec une petite longueur d’avance. Et puis le deuxième point, qui est le plus important à mon sens, c’est la manière dont on souhaite utiliser Nicolas Batum, à savoir le déplacer de plus en plus sur le poste 4."

Malgré sa sortie incendiaire et l’annonce de sa fin de carrière internationale, Collet n’écarte pas pour autant Moerman de ses plans futurs. "En équipe de France de foot, on a bien vu combien de campagnes consécutives Benzema n’était pas là, rappelle-t-il. Je crois qu’il faut laisser passer un peu de temps. On verra, mais écarter définitivement un joueur, ce n’est pas ma façon de faire".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport