RMC Sport

JO de Tokyo: le Japon devrait interdire l'accès aux spectateurs étrangers

Selon des informations du Mainichi Shimbun, un média japonais, les autorités nippones se passeront des spectateurs étrangers pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo, en raison de l'évolution de la pandémie mondiale de coronavirus. La présence de fans locaux ne semble pas encore écartée.

Les Jeux Olympiques de Tokyo, qui doivent se tenir du 23 juillet prochain au 8 août, s'annoncent forcément particuliers en raison de la pandémie mondiale de coronavirus. Selon les informations du Mainichi Shimbun, un journal japonais à haut tirage, le gouvernement nippon devrait acter l'interdiction de supporters étrangers au moment de cette quinzaine olympique.

>> Le sport face au coronavirus, les infos en direct

Les spectateurs locaux autorisés?

Il en irait de même pour les Jeux paralympiques, prévus du 24 août au 5 septembre. Une décision finale doit être prise ces prochaines semaines, en collaboration notamment avec le Comité international olympique (CIO). "Dans les circonstances actuelles, nous ne pouvons pas accepter les spectateurs doutre-mer", a ainsi confié une source gouvernementale au Mainichi Shimbun.

Le gouvernement japonais s'efforce déjà de pouvoir maintenir les Jeux olympiques, déjà décalés d'une année. Un rapport datant de décembre 2020 prévoyait de régler à ce printemps cette question concernant l'accès ou non au Japon pour les spectateurs étrangers.

Pour autant, les instances dirigeantes continuent malgré tout d'envisager la tenue de ces Jeux olympiques, au moins avec des spectateurs nationaux, bien que des jauges pourraient être fixées. Mais il semble presque acté aujourd'hui, au regard de l'évolution de l'épidémie, que les spectateurs étrangers devront se contenter de leur télévision pour assister aux exploits des sportifs de leur pays.

GL