RMC Sport

JO de Tokyo (tennis): le très décevant (et prévisible) bilan provisoire des Bleus

Le tennis français, au plus mal depuis plusieurs mois, peine à briller à Tokyo lors des Jeux olympiques 2021. Après l’élimination surprise de la paire Herbert/Mahut, les meilleures chances françaises se sont envolées, avec l’espoir d’une première médaille depuis 2012.

Cinq ans après le fiasco de Rio, la magie des Jeux olympiques a décidément bien du mal à opérer pour les Français. Les Bleus du tennis enchaînent les désillusions à Tokyo, après seulement deux jours de compétition. La première a eu lieu samedi, avec la surprenante sortie de route de la paire Herbert/Mahut sur laquelle reposaient une grande partie des espoirs de médaille.

Battus d’entrée à Rio, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, lauréats de leur cinquième tournoi du Grand Chelem en double à Roland-Garros, ont sans doute laissé passer leur dernière chance de briguer un titre olympique, le seul titre majeur qui manque à leur palmarès.

Le tennis français misait pourtant énormément sur le double cette année pour faire oublier le passé, puisque les Bleus sont très loin d’être favoris pour la médaille en simple. La plupart des représentants de la France dans les tableaux du simple n’ont d’ailleurs même pas franchi le premier tour.

Incapable de sortir de sa spirale négative, Gaël Monfils, numéro un français et tête de série n°10, a été éliminé dimanche, dès le premier tour du tournoi de simple de tennis des Jeux Olympiques de Tokyo, s’inclinant, comme Gilles Simon, dans la chaleur étouffante de Tokyo contre Ilya Ivashka, tombeur de Roger Federer à Halle et récent 8e de finaliste à Wimbledon.

Alizé Cornet et Caroline Garcia se sont elles aussi inclinées, très sèchement pour la première. Triste fin, mais prévisible. Alizé Cornet n’était pas vraiment en condition pour résister à Karolina Pliskova, après avoir contracté le Covid-19 il y a trois semaines.

Cinq représentants encore en lice

Toujours en lice en double, aux côtés de Fiona Ferro, la protégée d’Emmanuel Planque, Cornet tentera de poursuivre son aventure nippone la nuit prochaine. Celle de Caroline Garcia s’est achevée dans un torrent de larmes, après l’élimination de la paire qu’elle forme avec Kristina Mladenovic, déjà sortie pour son entrée en lice à Rio, en 2016.

Les deux Françaises sont passées tout proches de la qualification cette fois-ci, mais la chance ne leur a pas souri dans l’ultime manche de la rencontre, quand elles n’ont pas su convertir leur balle de match. Elles ont finalement rendu les armes à l’issue d’un super tie-break (7-6, 5-7, 11-9).

Plus tôt dans la journée, Caroline Garcia avait déjà perdu une bataille en trois sets contre la Croate Dona Vekic (6-2, 6-7, 6-3). Un résultat qui a donc mis fin à son tournoi. Kristina Mladenovic, éliminée en simple la veille, a connu le même sort.

Il ne reste plus que cinq représentants français encore en lice à Tokyo. Jérémy Chardy aura fort à faire face à la sensation russe Aslan Karatsev, en perte de vitesse cet été. Chardy a mis fin au parcours du joueur de 27 ans à Wimbledon, avec une victoire très nette en trois manches (7-6, 7-6, 6-3). De quoi lui donner confiance à l’heure d’aborder cette rencontre.

Chardy sera de retour sur les courts en double avec Gaël Monfils, contre la paire allemande Struff/Zverev. Pas évident. En simple messieurs, Ugo Humbert aura une belle carte à jouer contre le Serbe Kecmanovic. Tout comme Fiona Ferro, qui défiera l’Espagnole Sorribes Tormo en simple dames, et que l’on retrouvera avec Alizé Cornet en double, opposées à Mattek-Sands/Pegula.

Tsonga/Llodra, en argent, et Benneteau/Gasquet, en bronze, avaient apporté à la France deux médailles lors des Jeux olympiques de Londres, en 2012. Avant eux, Amélie Mauresmo en 2004 (argent) et Arnaud Di Pasquale en 2000 (bronze) avaient inscrit leur nom au palmarès olympique.

QM