RMC Sport

JO de Tokyo: vers des tests Covid quotidiens mais pas de quarantaine

Logo des Jeux olympiques de Tokyo

Logo des Jeux olympiques de Tokyo - Charly TRIBALLEAU © 2019 AFP

Selon l’agence de presse AP, les athlètes participant aux JO de Tokyo cet été seront testés tous les jours contre le Covid. En revanche, ils devraient éviter la quarantaine à leur arrivée au Japon. Le pays fait face à une nouvelle vague de contaminations. A tel point que l’état d’urgence a été décrété samedi à Tokyo.

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août) doivent dévoiler prochainement le protocole sanitaire mis en place pendant la compétition. Selon les informations de l’agence de presse AP, les athlètes seront soumis à un test Covid quotidien. En revanche, aucune quarantaine ne devrait être imposée à leur arrivée au Japon. Ils pourront ainsi s’entraîner dès leur arrivée. Une bulle sanitaire comprenant le village olympique et les centres d’entrainement devrait également être mise en place. Le protocole final sera communiqué au mois de juin.

Etat d'urgence à Tokyo

A trois mois des JO, l’inquiétude grandit au Japon. Le pays est frappé par une nouvelle vague de contaminations au Covid-19. L’état d’urgence a été décrété samedi à Tokyo et dans trois autres départements. Les grands magasins et les établissements servant de l’alcool sont notamment fermés jusqu’au 11 mai. Au Japon, la vaccination contre le Covid-19 avance très lentement: seulement 1% de la population a été vacciné.

Pour éviter une flambée de l’épidémie pendant les Jeux, l’organisation a d'ores et déjà décidé d’interdire la venue de spectateurs étrangers.

Les athlètes français devraient être vaccinés

En France, il est prévu que les athlètes soient vaccinés avant de s’envoler pour le Japon. "Oui ça a commencé. On le fait, mais discrètement", a même assuré à l'AFP un haut cadre du mouvement olympique français sous couvert d'anonymat. Car le sujet est sensible. En raison d'un timing trop court vis-à-vis de l'échéance olympique et par crainte d'effets secondaires, les sportifs sont priorisés et sont vaccinés avant la mi-juin, période à laquelle la campagne de vaccination sera ouverte à l'ensemble de la population française. "Certains au sein de l'exécutif ont du mal à assumer que les sportifs soient priorisés alors que tout le monde n'est pas encore vacciné en France", assure une source proche des instances sportives.

LL