RMC Sport

JO Paris 2024: France Télévisions diffusera les compétitions en clair

afp.com/FRANCK FIFE

afp.com/FRANCK FIFE - afp.com/FRANCK FIFE

France Télévisions a obtenu les droits de diffusion en clair des Jeux olympiques 2022 et 2024. Le retour de l'olympisme à Paris sera à suivre sur le groupe audiovisuel public, qui a résisté aux offensives de TF1 et M6.

L'aventure olympique continuera après 2020 sur France Télévisions. Sous la menace de voir la diffusion en clair des Jeux olympiques 2024 revenir à TF1 ou M6, le groupe audiovisuel public a obtenu l'intégralité des droits auprès de Discovery. Le groupe américain avait acquis au près du CIO les droits globaux pour l'Europe de 2018 à 2024 pour 1,3 milliard de dollars en 2015. Le retour des Jeux à Paris, pour la première fois depuis 1924, sera donc visible sur Eurosport et les chaines France Télévisions. 

"Des moments de doute et d'angoisse" pour Ernotte

"Les premières discussions datent d’un an et demi, a expliqué Delphine Ernotte au Parisien. On a eu des moments de doute et d’angoisse. Ça n’a pas été simple. On se demandait comment faire, quel était le meilleur tempo. On aurait pu avoir la stratégie d’attendre le dernier moment. Mais en janvier, on s’est dit qu’il fallait y aller et on a aligné les planètes. Nous avions plusieurs atouts en main par rapport à l’offensive du privé. Un, nous voulions diffuser l’ensemble des Jeux, alors que nos concurrents voulaient uniquement les cérémonies et quelques sports collectifs sachant qu’ils sont soumis au marché publicitaire. Deux, nous avons une qualité d’exposition qui, pour le pays hôte et Discovery, est essentielle."

Un montant tenu secret

Dans son contrat avec Discovery, France Télévisions s'est engagé à diffuser l'ensemble des épreuves sur trois chaines: France 2, France 3 et une chaîne dédiée sur le numérique. Si le montant de l'accord est tenu secret, Discovery espérait atteindre une somme proche de celle d'une Coupe du monde, soit 130 millions d'euros, selon Le Parisien. France Télévisions va toutefois perdre une partie de ses droits d'exploitation numériques. Seul Eurosport pourra proposer à ses abonnés de suivre l'intégralité des épreuves en direct à la carte, grâce à une plate-forme numérique dédiée. 

HM