RMC Sport

JO Paris 2024-Marconnet : "Toucher un maximum de Français"

Sylvain Marconnet

Sylvain Marconnet - AFP

Ce vendredi soir à 20h24 précises, Paris 2024 lancera officiellement sa campagne de mobilisation en faisant appel au financement participatif. L’ex-international de rugby Sylvain Marconnet, aujourd’hui dirigeant de la société Sponsorise.Me en charge de récolter les fonds, détaille l’opération.

Sylvain, pourquoi solliciter les Français dans le cadre de cette opération de financement participatif ?

On fait appel aux Français pour mobiliser le plus grand nombre, les engager quelque part. Parce que se dire que 80% des Français souhaitent avoir les JO en 2024, c’est bien, on est sur le déclaratif. Mais 40% qui se disent prêts à donner un euro, c’est une forme d’engagement. Et plus l’engagement sera important, plus nos chances seront importantes le jour où nous défendrons notre dossier devant le CIO.

Quel message souhaite faire passer Paris 2024 à travers cette campagne de mobilisation ?

On a tendance à dire que les institutions sont vieillissantes, pas très modernes… En tout cas, la démarche de Paris 2024, c’est de montrer toute son innovation, toute sa modernité. Peut-être toucher un public plus jeune, parce que la puissance de notre levée va se reposer beaucoup sur les réseaux sociaux qui sont surtout utilisés par les plus jeunes. Une chose est sûre, c’est essayer d’aller toucher le maximum de Français, essayer d’amener vers le sport un nouveau public adepte de l’économie collaborative.

Concrètement, comment le crowdfunding fonctionnera-t-il ?

Les gens pourront se rendre sur la plateforme « jerevedesjeux.com », quels que soit leurs moyens. Tous les français pourront participer, sans exclusion, de 65 centimes jusqu’à ce qu’ils veulent. Mais l’engagement des Français sera, je crois, un objet de lobbying magnifique le jour où la candidature sera débattue. Si des millions de Français se sont mobilisés sur ce projet, je suis sûr que ça aura beaucoup de poids auprès du CIO.

dossier :

Paris 2024

B.Glaise