RMC Sport

Monfils perd sa bataille

-

- - -

Gaël Monfils, blessé au genou droit, doit renoncer aux Jeux Olympiques de Londres (28 juillet-5 aout). Le Français, qui a déjà manqué Roland Garros et Wimbledon, continue de vivre une saison cauchemardesque.

« On est inquiets pour Gaël Monfils. Il est blessé depuis de nombreuses semaines et on pensait qu’il allait pouvoir être présent aux Jeux Olympiques, explique le président de la fédération française de Tennis. Actuellement il se soigne et on attend avec impatience sa décision. » Les craintes de Jean Gachassin, président de la Fédération française de tennis, se sont malheureusement confirmées. Par le biais d’un communiqué, la FFT a annoncé, ce vendredi le forfait de Gaël Monfils - « insuffisamment remis de sa blessure au genou droit » - pour les Jeux Olympiques de Londres.

Même si elle était prévisible, la nouvelle chagrine Patrice Dominguez, membre de la Dream Team RMC Sport. « C’est une mauvaise nouvelle. Visiblement les tests ne sont pas concluants. A l’image de Rafael Nadal avec l’Espagne, c’est une espèce de faiblesse sous la rotule, une douleur qui s’installe, décrit-t-il. C’est très préjudiciable d’aller sur le gazon de Wimbledon dans ces conditions. C’est un coup dur terrible pour lui et l’équipe de France. Depuis le 25 mai, il n’a pas touché la raquette et cela commence à faire beaucoup. »

Un choc psychologique énorme

Le 17e joueur au classement ATP poursuit sa saison galère. Il avait déjà été éloigné des courts au printemps, manquant le quart de finale de Coupe Davis face aux Etats-Unis en avril à Monte-Carlo, à cause d’une blessure aux flancs. « La Monf » a ensuite déclaré forfait pour Roland-Garros et Wimbledon.

Une méforme récurrente pas due au hasard selon Patrice Dominguez. « Il était un peu dans le domaine du fun et de la dérision par moment dans sa carrière. Ce n’est pas un joueur investi cérébralement et psychologiquement comme peut l’être un Rafaël Nadal ou un Roger Federer. Et là, tout d’un coup, le ciel lui est tombé sur la tête, analyse le membre de la Dream Team RMC Sport. Il a joué avec le feu les années précédentes en arrivant à Roland-Garros avec cinq jours d’entrainement par exemple et là, il a été obligé de renoncer à Roland-Garros. Ça a été un choc psychologique énorme et je pense qu’il a vécu une petite dépression en s’enfermant dans son silence. C’est une expérience de la vie et ça lui prouve que la vie, ce n’est pas toujours simple. »

Le forfait de Monfils ouvre la question de son remplaçant. Si Julien Benneteau devrait logiquement lui succéder, le natif de Bourg-en-Bresse souffre d’une pubalgie. La dernière place pourrait donc revenir à Michaël Llodra.

dossier :

Gaël Monfils

Arthur Didier avec RM