RMC Sport

Judo. Dicko: "Flattée d'être comparée à un monument comme Riner"

Sacrée championne d'Europe à Tel Aviv, Romane Dicko (+78 kg), grand espoir du judo français, a conquis le premier titre majeur de sa jeune carrière. A 18 ans, elle fait son entrée dans la cour des grandes. Et les comparaisons avec Teddy Riner vont bon train. Elle s'est exprimée au micro de RMC.

Les Françaises et les Français ont ramené cinq médailles, dont trois en or, des championnats d'Europe 2018 à Tel Aviv en Israël. Samedi, Romane Dicko s'est imposée chez les +78 kg. Ce dimanche, c'est avec le sourire et la médaille d'or en poche qu'elle s'est exprimée au micro de RMC dans l'Intégrale Sport avec Madeleine Malonga, qui l'a imité chez les -78 kg (victoire contre sa compatriote Audrey Tcheuméo).

>> Les podcasts de l'Intégrale Sport

"Je dois faire ma route"

A Tel Aviv, Romane Dicko n'avait "pas grand-chose à prouver". "J'étais outsider", rappelle la jeune femme de 18 ans. La judoka de Villeneuve-le-Roi est comparée depuis quelques temps déjà à Teddy Riner, son aîné chez les hommes. Outre sa précocité, son physique y est aussi pour beaucoup: Dicko mesure 1,80m et pèse 100 kg.

"Ça ne peut que flatteur, d'être comparée à un monument du judo comme Teddy Riner", confie-t-elle. Mais "chacun doit tracer son chemin", précise-t-elle, avant d'ajouter: "Je ne pense pas qu'il y ait de modèle-type pour accéder au haut niveau. Je dois faire ma route. On a tous un parcours différent. (...) Je ne me dis pas que je dois suivre son chemin. Je veux y aller étape par étape."

N.B