RMC Sport

Judo - Grand Slam Paris : de l'or pour Tcheuméo, Andéol et Maret

-

- - -

Suivez sur RMC Sport le Paris Grand Slam 2015, le tournoi de judo qui inaugure le nouveau Bercy (AccorHotels Arena).

18h29 - Tcheuméo : « Un soulagement »

Quatre années qu’Audrey Tcheuméo n’avait pas remporté un tournoi de judo estampillé Grand Chelem. Le temps semblait long pour la judoka de Villemomble. Elle a aussi su évacuer sa déception des Mondiaux (5e) pour rebondir et prendre l’or à Paris. « C‘est beau, avoue-t-elle. Avec tout le peuple qui me soutient, c’est magnifique. La guerre n’est pas finie. Il faut continuer à m’entraîner encore plus fort et à ramener des médailles. C’est un soulagement. Vous ne pouvez pas savoir, pfff. Ça donne envie de travailler encore plus fort et de gagner d’autres médailles. Aux Monde, j’ai perdu mais je me suis relevée. J’ai continué à bosser. Aujourd’hui, j’étais bien, détendue, pas stressée. Tchoumiz is back ! »

18h19 : Andéol conclut le festival français

Trois médailles d’or pour la délégation française ce dimanche à Bercy. Emilie Andéol a affirmé son autorité en finale des plus de 78 kilos. L’Allemande Franziska Konitz a payé cher son erreur de laisser traîner un bras. Andéol s’en est saisi et a cloué l’Allemande sur le dos pour le compte. C’est le premier titre de la Girondine à Paris, elle qui compte déjà deux couronnes européennes et une médaille de bronze mondiale.

18h17 : Bis repetita en or pour Maret

« Soit je m’enterrais, soit je réagissais. » Cyrille Maret a choisi de réagir après sa 5e place aux derniers Mondiaux de judo. Et de la plus belle des manières en remportant son deuxième tournoi de Paris consécutif. Le Bourguignon a laissé passer l’orage face au Brésilien Buzacarini avant de surgir sur une esquive suivie d’un fauchage. Voilà le deuxième or français après celui d’Audrey Tcheuméo (-78kg). En attendant peut-être celui d’Emilie Andéol en plus de 78 kilos.

17h51 : la passe de trois pour Tcheuméo

Et un, et deux, et trois titres à Paris pour Audrey Tcheuméo. La judoka de Villemomble a fait plier la Japonaise Ruika Sato en finale des moins de 78 kilos ce dimanche à Bercy. Grâce à une pression constante dans les derniers instants, elle a fait pénaliser la Nipponne une fois de plus qu’elle. Suffisant pour monter sur la plus haute marche du podium. Tcheuméo se rassure après sa 5e place des Mondiaux 2015. A ses côtés sur le podium, on trouve Madeleine Malonga. Cette dernière cisèle sa deuxième médaille à Bercy. Après l’argent, elle se pare de bronze suite à un succès sur la Britannique Gibbons.

17h30 - Iddir : "Que ça continue comme ça"

Varlam Liparteliani a eu la peau du Français Alexandre Iddir en finale du Tournoi de Paris (-90kg). Le Français relativisait son échec. Il est déjà prêt à repartir à l’entraînement. « Avec cet adversaire, je savais que ça allait être une grosse baston. J’ai gagné une fois, il a gagné une fois. Et là, il gagne la belle. Tant mieux pour lui. Je vais me remettre au travail plus ne plus perdre de match. Aujourd’hui, c’est une étape pour les Jeux. Le but, c’est d’être le plus fort possible aux JO. C’est une bonne étape de passée. Il faut que ça continue comme ça. »

17h13 : Iddir se contente de l’argent

Alexandre Iddir est passé tout proche d’un titre au tournoi de Paris. Le Marseillais a mené la vie dure au Géorgien Liparteliani en finale, mais a pris l'argent au bout du compte. Les deux hommes sont allés jusqu’à la prolongation mais sur une belle inspiration, le Géorgien a réussi à débloquer le tableau d’affichage. C’est une belle breloque pour Iddir au terme d’une journée quasi-parfaite. Il s’installe comme le leader de la catégorie en France . En lice pour une médaille de bronze, Axel Clerget (-90kg) a enflammé le match dans les premiers instants mais le Mongol Lkhgvasuren lui a infligé une pénalité fatale à 45 secondes du terme.

16h32 : Pinot, c’est du bronze

Et dire qu’elle n’aurait pas dû participer à ce tournoi de Paris. C’est la blessure de Marie-Eve Gahié qui a permis à Margaux Pinot de s’aligner ce dimanche en moins de 70 kilos. La Française grimpe sur le podium grâce à un mouvement d’épaule (ippon) sur sa coéquipière Fanny-Estelle Posvite, médaillée de bronze aux derniers Mondiaux, dans le combat pour le bronze.

16h21 - Riner : « Etre à mon meilleur niveau très vite »

Venu à Bercy participer à l’opération des Dieux de l’Olympe en compagnie des dix autres champions olympiques de l’histoire du judo français, Teddy Riner semblait très heureux de se retrouver à côté de ces autres médaillés d’or. Déjà en pleine période de travail après son huitième titre mondial, le Guadeloupéen reviendra à la compétition à Rouen le 8 novembre. « C’est vrai que j’aurais pu faire Paris, avoue Riner. C’est vrai que je suis déjà à 90-95% de mon niveau. C’est de l’impatience (de reprendre la compétition). Mais c’est surtout que j’avais envie d’avoir envie (rires), d’être à mon meilleur niveau très vite. Maintenant, il faut être prêt au bon moment. C’est le judo. Il ne faut pas être prêt avant ou après, mais au bon moment. En tout cas, je suis content d’être déjà en pleine forme. »

15h32 : Bercy fête les champions olympiques du judo français

Onze judokas français ont eu le talent de remporter l’or olympique : Angelo Parisi (JO Moscou 1980), Thierry Rey (JO Moscou 1980), Marc Alexandre (JO Séoul 1988), Cécile Nowak-Grasso (JO Barcelone 1992), Cathy Fleury (JO Barcelone 1992), Marie-Claire Restoux-Gasset (JO Atlanta 1996), Djamel Bouras (JO Atlanta 1996), David Douillet (JO Atlanta 1996 et JO Sydney 2000), Séverine Vandenhende (JO Sydney 2000), Lucie Décosse (JO Londres 2012) et Teddy Riner (JO Londres 2012). La Fédération française de judo a réussi à les rassembler pour la première fois. Ils sont tous là ce dimanche, dans le nouveau Bercy, dans le cadre de l’opération « Les Dieux de l’Olympe ». Un événement qui va sillonner la France lors de six dates. Le matin, les champions rendront visite à des enfants dans un hôpital ou feront une animation avec des personnes en situation de handicap. L’après-midi, ils organiseront un entraînement ouvert à tous les publics. Devant les 10 000 personnes de Bercy, les champions olympiques ont été chaudement salués. A l’applaudimètre, ce sont Lucie Décosse et surtout Teddy Riner qui ont recueilli le plus de suffrages.

14h37 : Maret l’étrangleur va en finale

Feu d’artifice français à Bercy. Ils seront quatre en finale à partir de 16h. Cyrille Maret va tenter de conserver sa couronne parisienne tout à l’heure. Le moins de 100 kilos bourguignon a réglé son compte au tchèque Krpalek, ex-champion du monde, en quelques secondes seulement. Spécialiste du sol, Maret a réussi à étrangler son adversaire, qui a préféré abandonner avant de s’évanouir. En finale, Maret sera favori contre le Brésilien Buzacarini, véritable surprise du tableau.

14h28 : Iddir aussi en finale

Les Français sont chauds ce dimanche à Bercy. Après Audrey Tcheuméo (-78kg) et Emilie Andéol (+78kg), c’est Alexandre Iddir (-90kg) qui a l’opportunité de remporter l’or plus tard dans l’après-midi. Le Marseillais est impeccable depuis ce matin. Il a ficelé au sol le Mongol Lkhgvasuren pour rallier la finale. Il affrontera le Géorgien Liparteliani, contre lequel il avait perdu aux Mondiaux, alors qu’il menait. Dans cette même catégorie, Axel Clerget tentera de finir avec une médaille de bronze. Il bat l’Allemand Odenthal en repêchage et défiera Lkhgvasuren pour grimper sur le podium. En moins de 81 kilos, Alain Schmitt reste bloqué à la 7e place après sa défaite contre le Japonais Maruyama en repêchage.

14h08 : l’exploit d’Andéol

Incroyable Emilie Andéol ! La Girondine vient de réussir l’un des plus beaux coups de la journée. Elle a renversé la Chinoise Yu Song, championne du monde en titre et monstre de stabilité, en demi-finale des plus de 78 kilos. Portée par le public de Bercy, Andéol a remonté un yuko de retard en inscrivant waza-ari sur uchi-mata puis en tenant l’immobilisation. La voilà dans une finale abordable et inattendue face à l’Allemande Konitz.

14h00 : Tcheuméo en finale, Malonga en place de trois

Audrey Tcheuméo a laissé exploser sa joie dans un cri rageur. La judoka de Villemomble est en finale du tournoi de Paris de judo, catégorie moins de 78 kilos. Elle a marqué ippon à la Britannique Gemma Gibbons (ashi-guruma) dans sa demi-finale. La Japonaise Sato est le dernier obstacle qui la sépare de l’or. Gibbons retrouvera la Française Malonga pour le match donnant le bronze. Cette dernière a vaincu la Britannique Powell dans son repêchage.

13h51 : Posvite et Pinot se défieront pour du bronze

Il y aura une médaille pour les Françaises en moins de 70 kilos, mais une seule, au Tournoi de Paris. Fanny-Estelle Posvite, médaillée de bronze aux Mondiaux cette année, et Margaux Pinot se défieront tout à l’heure pour savoir laquelle grimpera sur le podium. Posvite a été stoppé à une marche de la finale par la Japonaise Haruka Tachimoto (pénalités) tandis que Pinot a gagné son repêchages en marquant un magnifique ippon (balayage) à une autre Nippone, Karen Nun-Ira, médaillée mondiale 2014.

13h45 : Maret dans le dernier carré

Cyrille Maret est toujours en course pour remporter son deuxième tournoi de Paris. Le Bourguignon vient de rallier les demi-finales grâce à une victoire au couteau (pénalité) sur le Néerlandais Korrel. Le cinquième des derniers Mondiaux aura à gravir une marche plus haute pour se hisser en finale. Il aura en face de lui le Tchèque Krpalek, ex-champion du monde.

12h50 : Iddir avec brio, la pénalité de trop pour Schmitt

Alexandre Iddir est le premier masculin français qualifié pour les demi-finales du tournoi de Paris. En moins de 90 kilos, le Marseillais a passé l’obstacle du quart de finale contre le Chinois Cheng (waza-ari). Place maintenant au Mongol Lkhagvasuren pour essayer de passer en finale. Alain Schmitt a raté la qualification pour le dernier carré à cause d’une pénalité concédée à 25 secondes de la fin. Dans son quart de finale des moins de 81 kilos, le Français était à égalité avec l’Espagnol Nascimiento Lorenzo, une pénalité partout, lorsqu’il a lancé une attaque de mouvement d’épaule peu sincère. L’arbitre lui a alors infligé une deuxième pénalité qu’il n’a pas réussi à remonter lors des derniers instants. Schmitt devra passer par les repêchages pour espérer une médaille.

12h10 : ça continue pour les filles

C’est tout bon pour Audrey Tcheuméo (-78kg). L’Espagnole Tort Merino n’a pas fait un pli face à la puissante française, qui passe au deuxième tour. Victoire relativement facile également pour Fanny-Estelle Posvite (-70kg). La médaillée de bronze des derniers Mondiaux se qualifie avec la manière contre la Russe Gazieva. Dans cette catégorie, Margaux Pinot se retrouve en quart de finale après avoir sorti la Polonaise Klys. En plus de 78 kilos, Emilie Andéol valide son ticket pour les demi-finales de sa catégorie.

10h23 : Andéol et Schmitt OK

Médaillés mondiaux, Emilie Andéol et Alain Schmitt ont passé sans encombre le premier tour du tournoi de Paris. La Girondine (+78kg) a géré aux pénalités la Mongole Odkhuu, tandis que le Lorrain (-81kg) a marqué waza-ari au Grec Moustopoulos. Le premier éliminé dans le clan français est le jeune Pape Doudou Ndiaye. Alors qu’il menait face au Russe Semenov, il a été surpris en immobilisation.

9h50 : quatre sur quatre pour les Bleus

Contrairement à samedi, ça débute mieux pour les Bleus du judo. Les quatre premiers engagés ont validé leur ticket pour la suite de la compétition. Ça passe pour Margaux Pinot (-70kg) et Axel Clerget (-100kg). Tout comme les deux poids lourds du jour, Matthieu Thorel et Jean-Sébastien Bonvoisin. Ils ont mis ippon à leurs adversaires respectifs.

9h40 : c’est reparti à Bercy

La deuxième journée du Tournoi de Paris de judo vient de commencer. Elle devrait mettre en valeur quelques judokas français après la petite moisson de samedi (un argent, un bronze). Audrey Tcheuméo (-78kg) et Cyrille Maret (-100kg), 5e des Mondiaux tous les deux, auront à cœur de prendre leur revanche devant le public parisien. Fanny-Estelle Posvite, bronzée à Astana, se remettra dans le bain pendant que sa rivale de la catégorie, Gévrise Emane, travaillera comme consultante pour la télévision. A suivre également les performances d’Alexandre Iddir (-90kg) et Emilie Andéol (+78kg), capables d’accrocher une breloque.

18h30 - Gneto : « Je me suis amusée »

Profitant du forfait de la Kosovare Distria Krasniqi (-52kg) lors du dernier match, Priscilla Gneto a glané une médaille de bronze ce samedi au Tournoi de Paris. Le Corse a réalisé une belle journée avec des victoires sur des filles en forme du moment. « Je me suis amusé rigole-t-elle. Ça s’est bien passé. J’ai eu de bonnes sensations. Je suis un peu frustrée sur mon quart de finale contre Kelmendi. Je sais que Rio est encore loin mais ça arrive très vite. Je voulais prendre des filles fortes et les faire tomber. Pour la suite, ça fait du bien. » Dans le même temps, Annabelle Euranie, avec laquelle elle se bagarre à distance pour une place aux Jeux Olympiques, a chuté au deuxième tour.

18h25 - Limare rêve des JO

Deuxième du Tournoi de Paris, battu seulement par le Japonais Takato en finale, Vincent Limare (-60kg) était satisfait de sa journée. Le Normand est récompensé de ses efforts quotidiens pour gagner sa place aux JO et y briller : « J’ai mis des choses en place depuis la rentrée. Je me suis entraîné très dur. On voit que ça commence à porter ses fruits. Tous les matins, je ne me dis pas "ça va être dur". Je me dis "je vais à l’entraînement parce que je veux être champion olympique". » Le Français a regretté de ne pas avoir accroché l’or pour faire chavirer le public : « Sur le Japonais, je n’ai pas réussi à trouver de solution mais c’est un adversaire qui est brillant. J’ai fait une belle journée. Je prends ma revanche sur le Néerlandais, en demi je bats l’un des engins de la catégorie. C’est satisfaisant. Je suis déçu de ne pas avoir fait plus plaisir que ça au public car ils ont été extraordinaires. J’avais déjà fait le tournoi de Paris et là c’est vrai que plus on monte dans les phases finales, plus le public est réactif et plus ça donne envie de se surpasser pour eux. »

15h23 : Duprat sorti

Il n’y a plus que Vincent Limare (-60kg) et Priscilla Gneto (-52kg) en course pour une médaille à Bercy. Le repêchage des moins de 73 kilos a été fatal à Pierre Duprat. L’Allemand Wandtke lui montre la sortie à cause d’une seule pénalité. Dommage car le Français avait réalisé une belle première partie de journée, avec notamment un succès sur le Mongol Sainjargal, médaillé mondial et olympique. A partir de 17h, Vincent Limare disputera la finale et Priscilla Gneto le match pour le bronze.

15h06 : Limare en finale, Milous éliminé

Les mains pour haranguer la foule et un cri rageur. Vincent Limare vient de se qualifier pour la finale des moins de 60 kilos après un match de très haute volée face à l’Ouzbek Lutfillaev, tête de série numéro 1. Obligé de disputer un golden score et alors qu’il semblait que ses forces déclinaient, Limare a trouvé les ressources pour lancer un contre et marquer un avantage synonyme de finale. En finale, il sera opposé au meilleur moins de 60 kilos de la planète, le Japonais Takato. En revanche, Sofiane Milous a perdu contre le Suisse Chammartin en repêchages. Il n’ira pas plus loin et se classe 7e.

14h55 : Gneto disputera le match pour le bronze

Priscilla Gneto est à un match de monter sur la troisième marche du podium des moins de 52 kilos dans ce tournoi de Paris. Battue en quart de finale, la Corse a parfaitement négocié son combat de repêchages face à la Chinoise Ma, 5e mondiale. Bien en rythme, Gneto a réussi à inscrire un waza-ari qu’elle a tenu jusqu’au bout. Pour obtenir la breloque, il faudra sortir la Kosovarde Krasniqi, vainqueur d’Annabelle Euranie.

14h11 : Duprat visera le bronze

Une chance d’or et trois chances de bronze. Voilà ce que peut récolter l’équipe de France ce samedi soir lors de la première journée du tournoi de Paris. Pierre Duprat (-73kg) a été envoyé en repêchages par un mouvement de jambe du Chinois Sun. Deux victoires et il sera en bronze. Sofiane Milous (-60kg) et Priscilla Gneto (-52kg) sont aussi en repêchages tandis que Vincent Limare (-60kg) est qualifié pour les demi-finales.

14h00 : Limare en demi-finales, pas Milous

Vincent Limare (-60kg) va disputer la première finale de sa carrière au tournoi de Paris de judo. Le Normand a pris sa revanche sur le Néerlandais Mooren, qui l’avait battu aux championnats d’Europe grâce à une clef de bras (ippon). Le voilà dans le dernier carré, où il défiera un Ouzbek ou un Brésilien. En revanche, Sofiane Milous devra passer par les repêchages. Le Mongol Dashdavaa, médaillé mondial 2013, l’a stoppé dans sa journée.

13h45 : Kosovo 3, France 0

Le Kosovo a infligé un cinglant 3-0 aux Françaises ce samedi au tournoi de Paris. Après Gjakova qui a sorti Receveaux (-57kg) et Krasniqi qui a éliminé Euranie (-52kg), c’est Majlinda Kelmendi qui a eu la peau de Priscilla Gneto (-52kg). Gneto a rendu une belle copie lors de son quart de finale mais elle a cédé au jeu des pénalités (3 à 1). Elle est tout de même repêchée. Il faudra emporter deux matches pour monter sur le podium.

13h35 : OK pour Duprat, raté pour Euranie

Pierre Duprat a livré une superbe bataille face au Mongol Sainjargal en 8es de finale du tableau des moins de 73 kilos au tournoi de Paris de judo. Menant d’un waza-ari et de trois pénalités, le Lot-et-Garonnais a résisté au retour du médaillé olympique 2012 (waza-ari et deux pénalités). Le voilà en quarts de finale contre le Chinois Sun. En revanche, Annabelle Euranie n’a pas réussi à rallier les quarts du tableau des moins de 52 kilos. La Kosovarde Krasniqi a résisté à l’allonge de la Française.

13h20 : Limare et Milous en quarts de finale

En lutte pour la place de titulaire aux Jeux Olympiques 2016, Vincent Limare et Sofiane Milous (-60kg) ne se lâchent pas d’une semelle à Bercy. Le premier a sorti le Péruvien Postigos pour se retrouver en quarts de finale face au Néerlandais Mooren, contre lequel il avait perdu aux championnats d’Europe. Le second a vaincu l’Equatorien Preciado pour défier Dashdavaa (Mongolie), médaillé mondial en 2013. En cas de défaite, ils seront repêchés et pourront prétendre à une médaille de bronze.

12h20 : Gneto va savoir

Pour son retour au tournoi de Paris, Priscilla Gneto (-52kg) est en forme. Elle a bien négocié ses deux premiers combats en battant la Mongole Adiyasambuu puis la Turkmène Babamuratova (ippon,), 5e des derniers Mondiaux. En quête d’une sélection olympique « Prissou » va être opposée à l’Everest de la catégorie en quart de finale puisqu'elle défiera à Bercy la double championne du monde kosovarde, Majlinda Kelmendi. Un choc.

12h05 : un Français sur deux encore en lice

Ils étaient 12 Tricolores ce matin sur la ligne de départ à Bercy. A midi, ils ne sont plus que la moitié. C’est chez les garçons que ça fait mal. Les moins de 66 kilos David Larose et Alanxdre Mariac ont perdu d’entrée, tout comme Guillaume Chaine (-73kg). Les moins de 60 kilos (Sofiane Milous et Vincent Limare) sont au 3e tour. Chez les femmes, Amandine Buchard (-48kg) n’a pas fait le poids alors que Laetitia Payet est au 2e tour. Derrière, Automne Pavia (-57kg), médaillée mondiale et olympique, a été sortie dès ses premiers pas, tout comme Hélène Receveaux (-57kg). En moins de 52 kilos, Annabelle Euranie et Priscilla Gneto ont réussi leur entame.

9h40 : Buchard pas au poids

Motivée par cette saison olympique, Amandine Buchard a pris un coup sur la tête en n'étant pas au poids requis (-48kg) pour participer au Tournoi de Paris ce samedi. La médaillée mondiale 2014 était au-dessus de la limite "pour pas grand-chose", nous a confié Martine Dupond, son entraîneur. La Noiséenne, qui peut monter jusqu'à 54 kg hors compétition, a fait de sa lutte contre les kilos un véritable combat quotidien. C'est la deuxième fois depuis le printemps qu'une telle mésaventure lui arrive. Elle a fait le pari de rester chez les super-légères jusqu'aux Jeux Olympiques.

M.M.

9h30 : Bercy, première escale avant les JO de Rio

Le Tournoi de Paris de judo prend ses quartiers ce week-end dans la nouvelle Bercy AccorHotels Arena (anciennement Palais Omnisports de Paris Bercy). Les judokas inaugurent cette salle et lancent une saison qui les emmènera vers les Jeux Olympiques 2016.

>> à lire ici