RMC Sport

Mondiaux judo : Limare prend la porte, Buchard crie à l'injustice

Amandine Buchard

Amandine Buchard - IJF

Les championnats du monde de judo débutent ce lundi à Astana (Kazakhstan). Et cela s'est mal passé pour Amandine Buchard, éliminée au 2e tour des moins de 48kg, après une erreur d'arbitrage, selon elle. Vincent Limare a aussi été sorti en -60kg.

Limare prend aussi la porte

Journée noire pour l’équipe de France de judo à l’occasion de l’ouverture des Mondiaux à Astana au Kazakhstan. Quelques instants après Amandine Buchard (-48kg), c’est Vincent Limare (-60kg) qui a pris la porte. Le Normand était opposé au médaillé de bronze olympique 2012, le Brésilien Kitadai, en huitième de finale de sa catégorie. Limare a encaissé deux pénalités qui lui ont été fatales. En zone d’interview, il regrettait que son adversaire n’ait pas été pénalisé pour défense excessive. La France attend une médaille mondiale en moins de 60 kilos depuis 1991 et le regretté Philippe Pradayrol.

Buchard, éliminée, crie à l'injustice

Elimination surprise pour Amandine Buchard au 2e tour des moins de 48 kilos aux championnats du monde de judo. La Française avait pourtant bien ficelé son affaire puisqu’elle menait waza-ari à deux secondes du terme contre l’Espagnole Julia Figueroa. C’est à ce moment que la judoka ibérique a inscrit un ippon validé après analyse vidéo. Un ippon très bizarre car il semble que l’Espagnole ne fait aucune action pour mettre la Française sur le dos : « C’est injuste s’emporte Buchard en sortant du tapis. J’ai la haine. Je m’étais bien préparée pour ces Mondiaux, j’avais réussi mon régime et on me prive de victoire sur une décision d’arbitrage. D’habitude, je ne conteste jamais, mais là… »

En pleurs après sa défaite, Buchard a été consolée par ses coéquipières et notamment par Clarisse Agbegnenou qui l’a portée dans ses bras. Christophe Massina, le coach de Buchard admettait l’erreur tactique de sa combattante : « Elle n’avait pas à lancer cette attaque » alors que le chronomètre était presque à zéro. Médaillée de bronze en 2014, Buchard repart du Kazakhstan sans breloque.

MM à Astana