RMC Sport

Riner : « Je veux marquer l’histoire »

Teddy Riner

Teddy Riner - -

En lice ce samedi dans la catégorie des +100kg, Teddy Riner veut tout écraser sur son passage. Longtemps blessé, le Français souhaite glaner un sixième titre mondial. Et rentrer toujours plus dans la légende.

Teddy, comment vous sentez-vous physiquement ?

Ça va beaucoup mieux. A partir du moment où les médecins m’ont donné le feu vert, tout va bien. J’ai de bonnes sensations. La condition physique et la santé sont présentes. J’ai tout pour bien faire. Je n’ai pas de gêne particulière. Aucun problème.

Comment voyez-vous ces championnats du monde ?

J’espère l’emporter. Je me suis entraîné pour. Si tout se passe bien comme aux championnats du monde de 2011 à Paris et comme en 2012 aux Jeux Olympiques de Londres avec un titre à la fin de journée, ce serait parfait. Plus les années passent, plus c’est difficile, surtout que les règlements changent. Je dois m’adapter. Je dois, à chaque fois, trouver des solutions.

Cette ville de Rio est-elle un symbole pour vous ? (Teddy Riner y a conquis son premier titre de champion du monde en 2007)

Oui. C’est là où tout a commencé. Tout est déjà écrit. Je dois aller au bout des journées. Je ne dois pas attendre les médailles. Je dois m’imposer et aller les chercher. Je vais devoir également imposer mon judo.

Avec l'or en ligne de mire ?

Je suis abonné à l’or et j’aime cela. Je vais tout faire pour monter sur la plus haute marche du podium. J’ai toujours le même appétit de médailles. J’ai très envie de gagner. J’ai encore envie de m’exprimer et de gagner des combats grâce à des somptueux ippons même face aux meilleurs judokas.

« Je suis toujours un gros bébé »

Que représenterait pour vous un sixième sacre mondial ?

Mon défi est d’aller chercher tous les titres jusqu’au jour où je ne pourrai plus. Je veux marquer l’histoire de mon sport. Je veux m’imposer devant les autres et regagner ma place de numéro un mondial. C’est toujours bien d’être tout en haut du classement.

Comment jugez-vous votre évolution entre 2007 et aujourd'hui ?

J’ai changé en tant qu’homme et en tant que judoka. Dans ma tête, j’ai muri. Mon schéma technico-tactique n’est plus le même. J’ai plus de techniques sur ma palette. Mentalement, je peux aller encore plus loin. Je fais mes propres choix et enfin mes entraînements sont plus intenses. Je suis toujours un gros bébé quand même.

Quelle est votre place de leader dans cette équipe de France ?

Ma place a évolué au fur et à mesure du temps. En équipe de France, nous nous tirons vers le haut et nous nous entraidons. C’est l’une des plus belles équipes de France que j’ai eues dans ma carrière. L’équipe est soudée. Pour moi, c’est la meilleure nation au monde. A présent, il va falloir démontrer que nous sommes les meilleurs.

A lire aussi :

>> Pietri : « Une grosse surprise ! »

>> Décosse : « J’y vais pour le titre »

>> Pluie de médailles pour la France

Propos recueillis par Rodolphe Massé à Rio