RMC Sport

Jumah muette sur la Syrie

-

- - -

Engagée dans les séries du 100m nage libre ce mercredi matin aux Jeux Olympiques de Londres, Bayan Jumah n’a pas souhaité s’étendre sur les problèmes qui frappent actuellement son pays. « Je ne veux pas trop en parler, a glissé la Syrienne. Je suis en France et je ne regarde pas beaucoup la télé. Ce qui se passe en Syrie n’était pas très important pour moi. Je ne m’occupe pas trop de la politique. » Jumah s’entraîne à Rouen depuis février 2011 et avait visiblement autre chose à penser. Pourtant auteur du 40e temps (59’’78) sur 48 engagées, la jeune femme a attiré l’attention des médias internationaux qui souhaitaient tous recueillir ses impressions.