RMC Sport

L’agent de Pellegrini : « Lucas a fait la démarche »

Philippe Lucas

Philippe Lucas - -

Peut-on dire Lucas est le nouvel entraîneur de Federica ?
Oui, Federica a fait ce choix après leur entrevue de dimanche dernier (2 janvier) à Spinea, dans la maison de ses parents. La conversation s'est bien passée. On peut dire que Philippe Lucas est le nouvel entraîneur de Federica. Bien sur il y en encore des détails logistiques à régler. Parce que Federica aime Vérone, c'est l'endroit où elle a construit sa technique, et ses relations avec ses amis, son fiancé Luca Marin. Et puis c'est à une heure seulement de chez ses parents. Vérone c'est également le centre de la fédération Italienne donc c'est pour ça qu'il faut encore attendre l'accord du président de la fédération italienne même si il a déjà affirmé qu'il était proche de Federica et qui l'a laissé libre de prendre sa décision. Mais tout se passe bien. On attend une réponse de la fédération avant la fin de la semaine prochaine. Il faut qu'elle trouve un bassin de 50m car pour l'instant, il n'y a pas de bassin de 50m à disposition à Vérone et l'idée de s'entraîner en bassin de 25m ne plait pas du tout à Federica. C'est pour cela que’près le stage prévu aux Etats-Unis du 30 janvier à fin février, en altitude à Flagstaff, ils prendront une décision de savoir où ils s'entraîneront. Federica aimerait bien rester à Vérone, mais elle n'est pas perturbée à l'idée de s'entraîner loin de Vérone.

Serait-elle prête à nager à Paris ?
Oui, elle considère aussi cette possibilité.

Philippe Lucas est lui prêt à venir en Italie ?
Oui, il n'a pas dit non à quelque chose. Ca ne veut pas dire qu'il a dit oui à tout. Il a vraiment démontré qu'il ne veut pas être un entraîneur qui change carrément le lieu d'entraînement, ses habitudes et son "feeling". C'est pour ça que si Vérone est l'endroit idéal, il fera ce qu'il doit faire pour être à Vérone.

Comment est-ce qu'ils vont communiquer sachant que Philippe Lucas ne parle pas Italien?
C'est moi qui ai servi de traducteur lors de leur rencontre dimanche dernier. Je parle un peu le français et le papa de Federica parle lui aussi un peu le français. On ne sait pas pour le moment si l'on va engager un traducteur parce que Federica a dit qu'elle allait apprendre le français, et Luca (Marin) parle très bien français.

Qui a contacté l'autre en premier ?
C'est Philippe Lucas qui a fait la démarche. Il m'a envoyé un sms, j'en ai parlé avec Federica qui m'a demandé de voir avec lui s’il voulait la rencontrer en privé en Italie. Il a pris un avion et il est venu. Ca a été très rapide. Il est donc venu dimanche dans la maison des parents de Federica. C'est important pour elle d'avoir ses parents à ses côté parce que les choses les plus importantes de sa vie ont toujours été faites en concertation avec sa famille. Philippe Lucas a demandé à ce qu'il puisse avoir les nageurs qu'il entraîne en ce moment avec lui. Une question "d'éthique" et on respecte ça. Federica en plus serait contente d'avoir d'autres nageurs à ses côtés. Vous savez à Vérone, ils ne sont que cinq et ce n'est pas beaucoup. Et il n'y a pas de filles.

Que compte faire Luca Marin son petit ami ?
Il a trois choix. Aller s'entraîner à Rome, aux Etats Unis, ou avec Philippe Lucas si il le souhaite.

Comment se sent Federica Pellegrini maintenant qu'elle a pris cette décision ?
C'est une décision importante et elle est contente parce qu’elle ne croyait pas qu'en Italie il y ait un entraîneur charismatique comme Philippe Lucas. Elle n'a pas peur de beaucoup travailler. Elle veut un entraîneur qui la protège lors des évènements importants. Et ils se sont fixé des objectifs importants pour les Jeux Olympiques de Londres. Ils vont construire quelque chose pour gagner. 

J.Ri.