RMC Sport

L’émotion

-

- - -

Alain Bernard n’avait jamais remporté de titre continental en grand bassin. A 24 ans, c’est chose faite et c’est un grand moment d’émotion pour l'Antibois.

« On va en profiter un peu parce que ça n’arrive pas tous les jours. Il y a de l’émotion parce que ça arrive toujours quand on s’y attend le moins et s’il y a vraiment un moment où je ne m’y attendais pas c’est vraiment cet après-midi (vendredi en demi finale du 100m nage libre). C’est énorme mais il faut que je reste vigilant parce que ce n’est qu’une partie de mon rêve qui vient de se réaliser et je vais tout faire pour aller au bout. C’est tellement infime, on nage pour des centièmes, quand on voit qu’on claque un temps comme ça, on se demande jusqu’où on peut aller, je ne me fixe pas de limites. 47’’60 (il fera 47’’50 en finale), je m’en contente maintenant, mais peut-être que dans une semaine je ne m’en contenterai plus. C’est énorme, j’essaie de vivre ce moment là à fond. »