RMC Sport

Lacourt : « Je serai prêt pour les JO »

Camille Lacourt

Camille Lacourt - -

Le nageur de Marseille dispute l’Open EDF ce vendredi. Sans pression particulière. Malgré la forme olympique de l’Américain Matt Grevers, le Français de 27 ans reste concentré les JO où il visera l’or sur 100m dos.

Camille, comment abordez-vous cet Open EDF ?

J’arrive motivé, heureux et assez confiant. J’ai envie de faire une bonne performance en vue des Jeux. 

Matt Grevers a réalisé la meilleure performance de l’année sur 100m dos lors des sélections américaines (52’’08). Ce chrono vous motive-t-il ?

Ça m’a motivé, c’est certain. C’est un très bon temps. Mais il faudra le refaire le jour J. Tout sera remis à zéro dans quelques semaines. Ce week-end, je serai vraiment loin de ce temps-là. Par contre, j’espère être devant lors des Jeux Olympiques. Je préfère garder mes balles.

Avez-vous regardé sa course ?

Oui, j’ai regardé par curiosité. J’ai réussi à trouver la vidéo sur internet. On s’attendait à ce qu’il soit présent pour les Jeux. C’est un très grand adversaire.

Pensez-vous qu’il puisse être encore plus fort aux JO ?

Personnellement, je sais que je serai prêt pour les JO. On verra si lui arrive à tenir la cadence. S’il est encore plus fort à Londres, ça risque d’être compliqué pour moi. Mais je ne me laisserai pas faire. Si je fais 2e et qu’il est beaucoup plus fort que moi, ça restera une belle performance. Mais je vais vraiment tout faire pour gagner.

Avez-vous moins de pression grâce à lui ?

Non, parce que je n’avais pas la pression. Ce n’est pas quelque chose qui me pèse vraiment sur les épaules. Il faudra sortir une grosse performance aux Jeux. Il faudra gagner avec la manière. De toute façon, l’étiquette de favori ne m’a jamais gêné.

Que faut-il faire dans la dernière ligne droite d’une préparation ?

Il faut écouter le coach. Et s’écouter aussi. Il ne faut pas tomber dans l’affolement, même si ce n’est pas trop mon style. Il faut rester concentré et continuer à travailler. Sans avoir trop peur. Il y a un an, je n’étais pas vraiment prêt. Je n’avais pas fait le nécessaire pour arriver en forme lors des Mondiaux. Là, j’ai vraiment envie de nager. Ça change tout. Je n’ai plus envie de revivre cette frustration. J’ai fait le nécessaire pour arriver fort lors des Jeux.

Que représentent les Jeux Olympiques pour vous ?

Les Jeux, c’est le Graal. C’est la compétition ultime. C’est un véritable plaisir. Je vais participer aux Jeux Olympiques en ayant une chance de médaille. C’est que du bonheur. Peu de sportifs ont cette chance. Je vais en profiter au maximum.

Vous allez bientôt devenir papa. Est-ce quelque chose qui vous apaise ?

Je n’ai jamais été trop stressé par la natation. Je sais que ce n’est que secondaire. J’ai toujours su mettre ça de côté. Et avec les bonheurs qui m’arrivent aujourd’hui dans la vie, c’est encore plus vrai.

Propos recueillis par Julien Richard