RMC Sport

Manaudou de retour dans le grand bain

-

- - -

Deux ans et demi après avoir quitté la compétition, Laure Manaudou retrouvera officiellement les bassins lors du meeting d’Athens (Géorgie), du 14 au 17 juillet prochain.

L’image d’une Laure Manaudou bataillant dans les lignes d’eau ne relève donc plus du fantasme. Jeudi prochain, la championne olympique 2004 du 400 m à Athènes se présentera au départ du 50 m nage libre du meeting d’Athens. Un retour plus rapide que ne le laissait présager l’annonce de son entraîneur Brett Hawke, lors de l’Open de Paris il y a deux semaines. « Elle ne va pas revenir à la compétition tout de suite, avait assuré le coach du couple Manaudou – Bousquet. Je pense qu’elle sera prête dans deux ou trois mois. Pour le moment, l’important pour elle est de s’entraîner. C’est grâce à cela qu’elle pourra retrouver une silhouette compatible avec le plus haut niveau. »

A 24 ans, Manadou, dont le dernier plongeon en compétition officielle remonte à décembre 2008 au meeting de la Réunion, attaque avec gourmandise sa seconde vie aquatique. La jeune maman d’une petite Manon née en avril 2010 est en effet inscrite sur cinq épreuves : 50 m nage libre (jeudi 14), 200 m nage libre et 100 m dos (vendredi 15), 100 m nage libre et 200 m dos (dimanche 17).

Une opposition relevée

Le plateau, assez dense pour une compétition régionale, permettra au plus beau palmarès de la natation française de s’étalonner face à des nageuses âgées au maximum de 22 ans, évoluant toute l’année dans le championnat universitaire américain. Brett Hawke a choisi des chronos d’engagement qui éviteront à sa nageuse les séries trop fortes. Si l’objectif n’est pas d’approcher les performances de sa première carrière, ses temps dans le bassin olympique d’Athens sonneront comme le premier indicateur justifiant le bien-fondé de son impossible (ou pas) come-back. Et peut-être se prendra-t-on à rêver un peu plus à l’idée de voir une Manaudou alignée aux JO de Londres 2012.