RMC Sport

Manaudou : dernier plongeon à Chartres ?

-

- - -

En marge du meeting de Compiègne où elle doit s’aligner sur 50m dos ce matin, Laure Manaudou a annoncé que les championnats d’Europe petit bassin de Chartes (22 au 25 novembre) seraient certainement sa dernière compétition.

Alors que le plus grand mystère entoure la suite de la carrière de Laure Manaudou, la nageuse de 26 ans a levé une part de voile, hier, à Compiègne. Lors d’une réception donnée à la mairie en l’honneur du meeting, qui s’ouvrait hier avec les épreuves de demi-fond. Manaudou, qui doit s’aligner aujourd’hui au départ des séries du 50m dos (11h30), a pris le micro pour annoncer qu’elle participerait certainement à sa dernière compétition lors des championnats d’Europe petit bassin de Chartes (22 au 25 novembre). « Je dispute ici l'une de mes dernières compétitions, car je vais sans doute arrêter après les championnats d'Europe », a ainsi déclaré la nageuse dont les propos ont été relayés par le Courrier Piccard.

L’hypothèse d’un départ à la retraite, après la première compétition majeure de Laure Manaudou devant un public français, semble donc se confirmer et mettrait un terme au come-back tenté en 2011 par le plus palmarès de la natation française. Après avoir quitté les bassins en janvier 2009, Laure, l’enfant star, championne olympique du 400m à Athènes en 2004, devenue la « Manaudou » saturée par des années à enchainer les longueurs, était revenue le 26 juin 2011, avec en ligne de mire les JO de Londres 2012. La première partie de ce retour sera couronné de succès avec trois titres de championne de France en dos, et une qualification - sur deux épreuves - aux Jeux Olympiques. La deuxième beaucoup moins.

A Londres, consciente d’un niveau beaucoup trop moyen, l’ambition sportive n’y était déjà plus. Médiocre dans les lignes d’eaux (éliminations en série sur 100m et 200m dos), elle a reporté toute son énergie sur son frère, Florent. Entre ces deux-là, l’idée d’une participation commune aux JO remontait au sacre de Laure à Athènes. Et quand Florent a décroché l’or à la surprise générale sur 50m, Laure, en larmes, a bravé le protocole pour se jeter immédiatement dans ses bras, offrant l’une des plus belles images de ces Jeux. « Elle était là pour moi tout au long des épreuves pour me briefer et me dire comment vivre une finale olympique, avait déclaré Florent après coup. Je pense qu’elle y est un peu pour quelque chose. » Aujourd’hui l’avenir sportif de Laure se limite aux championnats de France en petit bassin à Angers du 15 au 18 novembre et aux championnats d’Europe de Chartres du 22 au 25 novembre. Très certainement sa tournée d’adieu.