RMC Sport

Natation: Charlotte Bonnet rejoint Philippe Lucas en vue des Jeux olympiques de Paris 2024

Dans le doute au terme des Jeux olympiques de Tokyo, la nageuse française Charlotte Bonnet va finalement poursuivre sa carrière aux côtés d’un certain… Philippe Lucas. Un changement radical pour une ambition retrouvée.

Cela faisait plus d’une dizaine d’années que Charlotte Bonnet s’entraînait sous les ordres de Fabrice Pellerin, au sein du club azuréen de l’Olympic Nice Natation. Même si elle y reste licenciée, la nageuse de 26 ans a pris un sacré tournant. La prochaine saison, elle va prendre la direction de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, pour rejoindre Philippe Lucas.Conséquence directe des difficultés affichées lors des Jeux olympiques de Tokyo, desquels elle est rentrée bredouille? Charlotte Bonnet n'avait pas caché son extrême émotion après avoir échoué sur les quatre épreuves où elle était engagée. Huitième lors de la finale du relais 4x200m, éliminée en demi-finales sur 200m, 100m et en série du 4x100m, la Niçoise avait alors avoué sa déception et son épuisement. "J’ai juste besoin de temps, de vacances pour souffler, avait-t-elle confiée, et juste retrouver cette flamme quand je reprends la saison en me disant: ‘je vais tout casser, j’ai ça comme objectif’. Aujourd’hui, c’était devenu une routine d’arriver, de faire les entraînements."

Quelques semaines plus tard, Charlotte Bonnet a choisi de briser la routine pour retrouver la motivation. L'objectif est clair et assumé dans son copmmuniqué: les JO de Paris: "Pendant le break post-olympique, j’ai pris le temps de réfléchir à la suite que je souhaite donner à ma carrière. La perspective des JO à Paris et le sentiment de pouvoir encore accomplir de belles choses ont guidé mon choix de continuer jusqu’en 2024." Ambitieuse, Charlotte Bonnet a donc misé sur Philippe Lucas pour la suite. Une collaboration qui a officieusement débuté avant même les Jeux Olympiques de Tokyo, quand l’ancien entraîneur de Laure Manaudou avait pris Charlotte Bonnet sous son aile lors d'un stage. "Je suis impatiente de rejoindre Philippe, je vais découvrir une façon différente de m’entraîner avec l’objectif de donner un nouvel élan à ma carrière."

Fidèle à l’Olympic Nice Natation, Charlotte Bonnet a également tenu à remercier son ancien entraîneur, à qui elle avait pu reprocher un manque de communication. "Je suis heureuse de pouvoir compter sur le soutien de ma ville, Nice, et mon Club, l’ONN, pour lesquels j’ai un profond attachement et qui respectent mon choix, a-t-elle confiée. Je remercie Fabrice de m’avoir accompagnée pendant toutes ces années, et pour tout ce qu’il m’a apporté, m’amenant à un titre européen, et plusieurs finales olympiques et mondiales." Sans rancune donc. Et ce, des deux côtés.Car de son côté, Fabrice Pellerin, qui a déjà eu l’occasion d’entraîner certains grands noms de la natation française, à l’instar de Camille Muffat ou Yannick Agnel, a également réagi par le biais du même communiqué: "De partenaire des plus belles performances à véritable cheffe de file de son club et des équipes de France, Charlotte a largement contribué au rayonnement international de l'Olympic Nice Natation et de la Ville de Nice. Je ne peux que l'en remercier. Je souhaite à Charlotte de réussir son nouveau challenge, ne doutant pas que son investissement à l’ouvrage sera total."

Killian Verove