RMC Sport

Open de France: Jérémy Stravius ne continuera pas avec Michel Chrétien

Jérémy Stravius

Jérémy Stravius - @AFP

Jérémy Stravius a annoncé dimanche, en marge de l'Open de France, qu’il se séparait de son entraîneur depuis 10 ans, Michel Chrétien.

C’était dans l’air depuis les championnats de France à St Raphaël où Jérémy Stravius et son entraîneur depuis 10 ans Michel Chrétien avaient fait étalage de leurs désaccords. La rupture semblait consommée. C’est aujourd’hui verbalisé par Jérémy Stravius qui ne suivra pas Chrétien, lequel quitte Amiens pour prendre en main le pôle de l’INSEP.

>> Open de France: le plein de confiance pour Bonnet, Metella relève la tête

Stravius n'a contacté aucun coach

"On s’est mis d’accord tous les deux pour ne pas travailler ensemble la saison prochaine, explique le champion Olympique et quadruple champion du monde. On a fait le chemin qu’on avait à faire et il ne faut pas en rajouter plus que ça parce que ça a été difficile. Mais en tout cas on n’est pas rancuniers l’un envers l’autre, Ce n’est pas une déception et moi je veux rester sur une note positive avec lui. Je lui souhaite bon courage pour son nouveau projet aussi."

Jérémy Stravius assure ne pas avoir pris de décision sur son avenir. "Je n’ai contacté aucun coach, je n’ai parlé à personne pour l’instant je n’en sais pas plus. J’ai des pistes forcément, mais je n’ai pas de retour d’entraîneurs puisque je ne les ai pas contacté. J’attends un retour aussi de la part de mon club à Amiens parce qu’ils font tout pour me garder et je suis très content de leur démarche. Je les remercie de me trouver des solutions pour que je reste et elles ne sont pas forcément mauvaises. Amiens, c’est ma ville, ils m’ont aidé depuis que je suis tout jeune, je leur dois énormément. Et si je peux rester licencié à Amiens, même si je pars, j’aimerais y rester licencié. J’espère faire en tout cas le bon choix."

Il va finir la saison avec Michel Chrétien

Stravius se dit prêt à faire le grand saut et à quitter son cocon d’Amiens où il prépare sa reconversion avec l’ouverture en début d’année prochaine d’un complexe de loisirs avec notamment une piste de karting électrique. "Il me reste deux ans jusqu’aux JO de Tokyo, c’est un projet qui n’était pas attendu mais c’est un beau challenge et je suis prêt à relever le défi." Jérémy Stravius que l’on a revu plus complice à Chartres avec son désormais ex-entraîneur va terminer la saison et la préparation pour les championnats d’Europe avec Michel Chrétien. Il espère avoir pris sa décision et compte arrêter un projet dans les deux prochaines semaines. Dans tous les cas avant les championnats d’Europe de Glasgow (3 au 9 août).

Julien Richard