RMC Sport

Stravius : « Me donner à fond jusqu’aux Jeux »

Jérémy Stravius

Jérémy Stravius - AFP

Jérémy Stravius a décroché l’argent sur 50m dos, ce jeudi, aux championnats d’Europe. Une nouvelle récompense pour le Français qui dresse un bilan positif de sa compétition à Berlin. En attendant les derniers relais.

Jérémy Stravius, comment accueillez-vous cette nouvelle médaille d’argent ?

Trois courses, trois médailles. C’est pas mal. C’est une belle moisson et ce n’est pas fini. Il me reste encore des relais. Je suis très content d’être allé chercher cette médaille d’argent que je voulais tant. Celle-là, je la voulais vraiment. J’ai tout donné. J’ai respecté ce que j’avais mis en place, même si ce n’est pas encore parfait. Je pense que je pars un peu profond dès la coulée, j’ai dû mal sortir. Mais derrière, je fais quand même le travail. Je ne me précipite pas dans ma course. J’ai toujours réussi les 50m comme ça. Je pense que c’est une belle médaille d’argent.

Vous avez fait la différence dans les quinze derniers mètres…

Oui, je voulais accélérer au quinzième bras. Finalement, j’ai attendu le vingtième. C’est là où certains qui sont peut-être partis trop vite ont pêché à la fin. C’est mon point fort, moi qui commence à avoir de l’expérience sur 50m. J’en fais depuis quatre ans. A Budapest, j’étais arrivé cinquième. Là, c’est ma première médaille sur 50m dos sur ces championnats.

N’êtes-vous pas un peu déçu de ne pas avoir décroché l’or ?

Non, je ne suis pas arrivé ici dans un état très frais comparé aux années d’avant. Je vis une année très compliquée. Je ne l’ai pas avoué en début de compétition, je voulais me concentrer sur le présent et ne pas penser à ça. Par rapport à ce que j’ai fait cette année, je suis très satisfait de mes résultats.

Quel bilan individuel tirez-vous de ces championnats ?

C’est encourageant, très encourageant pour la suite. Ces médailles me font du bien et me poussent à continuer jusqu’aux Jeux (Olympiques de Rio en 2016, ndlr). C’est le mot d’ordre. Même si ça va être long, je vais me donner à fond pendant ces deux ans.

P.T.