RMC Sport

À LA RENCONTRE DE FABIEN LEFEBVRE

-

- - -

Vainqueur du quinté du 31 mai à Longchamp, le jockey originaire de Château-Gontier a, à cette occasion, remporté le cinquième événement de sa carrière. D’une modestie et d’une sincérité confondantes, l’ex-apprenti d’Henri-Alex Pantall (24 ans) est très exigeant avec lui-même et sait reconnaître ses erreurs. Après un début de saison discret dans les tournois Casaq Ligue, il aura peut-être du mal à s’immiscer dans le Top 15 cette année et tentera surtout d’épingler d’autres victoires d’étapes. Interview.

Vainqueur du quinté du 31 mai à Longchamp, le jockey originaire de Château-Gontier a, à cette occasion, remporté le cinquième événement de sa carrière. D’une modestie et d’une sincérité confondantes, l’ex-apprenti d’Henri-Alex Pantall (24 ans) est très exigeant avec lui-même et sait reconnaître ses erreurs. Après un début de saison discret dans les tournois Casaq Ligue, il aura peut-être du mal à s’immiscer dans le Top 15 cette année et tentera surtout d’épingler d’autres victoires d’étapes. Interview.

Ce qu’il dit :

-A propos de son parcours

« Mon père avait quelques chevaux de course à Craon, mais aussi plusieurs poneys de concours. C’est par le biais des courses de poneys que j’ai débuté mon apprentissage de la compétition, j’avais alors 10 ans. Je me souviens être tombé la première fois (sourire). Plus tard, j’ai intégré l’AFASEC de Gouvieux. J’ai eu comme patron, Henri-Alex Pantall. J’ai passé chez lui plus de trois ans. J’ai tout appris à son contact et j’ai pu me mettre en selle régulièrement grâce à lui. Je lui dois tout. A l’époque, il avait 140 chevaux à l’entraînement et il y avait aussi pas mal de concurrence entre pilotes. Cela m’a endurci et préparé à ce qui constitue le quotidien d’un professionnel. Je suis désormais free-lance et collabore avec plusieurs entraîneurs, dont John Hammond. »

-A propos de sa plus belle victoire

« La plus belle n’est pas la plus prestigieuse. Il s’agit de ma victoire avec Atlantic Royal à Nantes en 2007. Un succès au goût particulier car mon père était son entraîneur. Je me suis imposé à la lutte ce jour-là, ce qui donnait encore plus de relief à l’événement. Une bonne partie de la famille était présente sur place. Comme vous pouvez l’imaginer, il y avait de l’émotion après la course. Cela restera, et pour toujours, un très grand moment pour moi. »

-A propos de la Casaq Ligue

« C’est un challenge très sympathique. Les tournois Casaq Ligue sont médiatisés et nous donnent l’occasion de montrer de quoi nous sommes capables. Mais gagner un quinté n’est jamais simple. Il faut savoir exploiter au mieux le « gaz » de son partenaire et lui donner le meilleur parcours possible. Ce qui n’est pas évident, compte tenu du nombre assez important de partants dans ces compétitions. L’an passé, j’avais bien démarré la saison, notamment grâce à Grand Tard. J’ai eu moins de réussite au cours des premiers mois de l’année 2012, mais j’espère que mon succès avec Willibr en annonce d’autres. »

Crédit Photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté