RMC Sport

A la rencontre de Franck Anne

-

- - -

Franck Anne est tout sourire lorsque nous le rencontrons dans les vestiaires de Vincennes. Et pour cause, le professionnel ornais vient de remporter le prix Roquépine (groupe II) au sulky de sa pensionnaire Vanika du Ruel. Considéré comme un homme « de poulains », Franck Anne s’est, au fil des années, forgé une solide réputation dans le microcosme hippique. S’il a connu des joies, Franck Anne a également subi un gros coup dur. Victime d’une terrible chute en course il y a deux ans et demi, le jeune professionnel s’est remis tant bien que mal d’une double fracture tibia-péroné. Rencontre avec cet homme sympathique, toujours souriant, et formé, comme beaucoup d’autres, à l’école Joël Hallais.

Franck Anne est tout sourire lorsque nous le rencontrons dans les vestiaires de Vincennes. Et pour cause, le professionnel ornais vient de remporter le prix Roquépine (groupe II) au sulky de sa pensionnaire Vanika du Ruel. Considéré comme un homme « de poulains », Franck Anne s’est, au fil des années, forgé une solide réputation dans le microcosme hippique. S’il a connu des joies, Franck Anne a également subi un gros coup dur. Victime d’une terrible chute en course il y a deux ans et demi, le jeune professionnel s’est remis tant bien que mal d’une double fracture tibia-péroné. Rencontre avec cet homme sympathique, toujours souriant, et formé, comme beaucoup d’autres, à l’école Joël Hallais.

Ce qu’il nous a dit :

A propos de son métier :

« J’ai commencé en tant que driver amateur alors que j’avais 16 ans. En dehors de cela, je poursuivais mes études. Lorsque mon père est décédé, j’avais 17 ans, j’ai alors décidé de terminer mon BTS comptabilité puis de me lancer dans le métier. Je suis entré au service de Joël Hallais à l’âge de 20 ans. Il a été mon seul maître d’apprentissage et cette expérience, même si elle n’a duré qu’un an, m’a beaucoup apporté. J’ai tout appris : la méthode de travail, l’organisation d’une écurie et du personnel, des choses indispensables au bon fonctionnement d’une entreprise. Suite à cela, je me suis lancé dans le grand bain. J’ai débuté en tant qu’entraineur particulier pour ma mère avec cinq à dix chevaux sous ma responsabilité. Et puis, à 25 ans, j’ai obtenu ma licence d’entraineur public. Le tremplin a été incontestablement Kelle Ile. C’était une jument douée, elle a bien fait à 2 et 3 ans et, de ce fait, on m’a « collé une étiquette » d’entraineur de jeunes chevaux, un peu malgré moi il est vrai. Mais cela ne me dérange pas du tout. Dans la génération suivante, j’ai également eu de la réussite avec L’As du Cap Vert et Lady Madrik (la mère de The Best Madrik) et tout s’est enchainé. »

A propos de sa plus belle victoire :

« En tant qu’entraineur, c’est Nouba Turgot dans le prix des Elites 2006. Gagner un groupe I, c’est toujours très spécial. C’était un moment intense. La jument rendait cinquante mètres dans cette course poursuite et elle était venue s’imposer sur le poteau, coiffant Paisy Dream. Un super souvenir ! En revanche, au sulky, c’est la victoire avec Quitus du Mexique dans le prix de Croix (groupe II) en 2009 qui m’a marqué. Je me souviens que dans le dernier tournant je pensais être troisième ou quatrième et puis le cheval a fini sur un drôle de pied ! En rentrant, je n’avais plus de voix, tellement il m’avait impressionné (rires). Je battais quand même Infinitif, Quaker Jet et Qualita Bourbon ! Quitus du Mexique avait la classe pour courir un prix d’Amérique mais pas le mental.

A propos de Casaq Ligue :

« Personnellement, je ne suis pas très concerné par ce championnat car je ne dispute pas énormément d’événement. Le fait d’avoir installé un classement par point, cela donne un peu de piment même si ce sont souvent les mêmes pilotes qui reviennent. Auparavant, j’aimais bien le côté « événement » du quinté. Il y a plusieurs années, ces courses là n’avaient pas lieu tous les jours et elles étaient plus « ciblées » que maintenant, plus populaires aussi. Mais le système est fait ainsi et il ne faut surtout pas s’en plaindre. »

Crédit photo : Scoop Dyga

Le Quinté en vidéo

Casaq

Arrivées et rapports du Quinté